Fugues de Pauline Doudelet

L’histoire commence ainsi :

« Le toit est en bon état. Vous verrez, c’est une bonne affaire. »

La femme ne voulait pas pousser jusqu’à la bâtisse. La transaction avait lieu sur le bord de la route, à l’entrée du petit chemin de terre qui serpentait jusque là.

« Il y a bien une chambre ? Lire la suite

Publicités