Shim Chong, fille vendue de Hwang Sok-yong

« Shim Chong est une figure mythique de l’imaginaire coréen.

Dans son village de Hwangju, Shim Chong à la poisse : son père est aveugle et sa mère meurt peu après sa naissance. Son enfance est misérable, faite de mendicité et de dévotions aux devoirs filiaux. Un jour un moine qui vient de sauver le père de la noyade, lui apprend que, s’il fait don de trois cents sacs de riz à son monastère, il recouvrera la vue. Pour financer l’achat, Chong, qui a seize ans, accepte de se vendre à des marchands de Nankin en quête d’une vierge qu’ils sacrifieront aux démons des vagues et des tempêtes afin de s’assurer une traversée paisible. Après moult prières et lamentations, Chong est jetée à la mer. Émus les dieux de ciel ordonnent aux dieux des quatre océans d’accueillir honorablement une jeune fille aussi dévouée. »

Là, s’arrête la ressemblance avec le mythe. Lire la suite

Publicités