Coming home de Zhan Yimou

023282Coming Home est un film chinois de Zhang Yimou sorti en 2014.
Lu Yanshi est un dissident chinois incarcéré pendant la révolution culturelle. Lorsqu’il réussit à s’échapper, il cherche à rejoindre sa femme Feng Wanyu et sa fille de 13 ans qu’il n’a pas vu grandir.
Danseuse, la Dan dan aurait pu avoir le premier rôle dans un ballet. Elle convoitait ce rôle que le Parti ne lui accorde pas à cause de son père. Évidemment elle hait ce père qu’elle n’a pas connu à tel point qu’elle découpe son image sur chaque photo.
Lorsque Lu Yanshi son père s’évade de prison, la milice se rend au domicile conjugal et force la famille à les prévenir s’il se présente au domicile mais Feng Wanyu refuse de dénoncer celui qu’elle aime toujours. Un milicien veille en bas de l’immeuble au cas où l’évadé se présenterait.
Par les toits Lu Yanshi parvient à se rendre au domicile de sa femme et lui glisse un mot

sous la porte lui donnant rendez-vous à la gare le lendemain. Mais il a croisé sa fille dans l’escalier, elle découvre ce père qui l’a abandonnée.
Le milicien promet à Dandan qu’elle aura le rôle de danseuse étoile si elle dénonce son père. Ce qu’elle fait.

Le lendemain le Parti interpelle Lu Yanshi et le reconduit en prison. Feng Wanyu est blessée lors de l’interpellation de son mari. Elle perdra la mémoire après ce choc. Elle bannira sa fille de sa vie.
Trois ans après c’est la fin de la Révolution Culturelle.
Lu Yanshi est réhabilité et rentre chez lui. Sa femme qui n’a plus toute sa tête ne le reconnaît pas et le chasse.
Lu Yanshi va tout essayer pour qu’elle se rappelle de lui. Sa fille l’aidera.
Réussiront-ils ?

Quel film !

Gong Li is Feng Wanyu
Gong Li is Feng Wanyu

Gong Li (Feng Wanyu) née en 1965 est une actrice reconnue avec une sacrée filmographie. Muse de Zhang Yimou il l’a dirigée dans 8 de ses films. Elle eut une liaison avec lui. Elle fut l’actrice de son premier film et il lança sa carrière.
Talent sûr, elle reçut bien des distinctions et fut nominée souvent. Pour couronner sa réputation elle fut présidente du Festival de Cannes ensuite du Festival de Tokyo puis de celui de Shangaï. De plus à Cannes elle fut 2 fois membre du jury.
Sa filmographie entre autre : La cité interdite, Mémoires d’une geisha, Miami vice, Hannibal Lecter. Épouses et Concubines, Vivre… plus de 33 films.

Chen Daoming is Lu Yanshi
Chen Daoming is Lu Yanshi

Chen Daoming (Lu Yanshi, le père) né en 1955 a aussi un palmarès intéressant. J’ai particulièrement aimé sa prestation dans la peau de ce dissident qui aime sa femme à tout prix. Il est convaincant. Il a derrière lui une belle carrière mais je n’avais jusqu’à ce jour vu aucun de ces films. Il est aussi et surtout un acteur de télévision.

Zhang Huiwen (Dandan la fille) est née en 1993. Elle obtint en 2014 son diplôme de la

Zang Huiwen is Dandan
Zang Huiwen is Dandan

Beijin Dance Academy. Zhang Yimou lui offre ici son premier rôle, un peu ingrat certes mais dont elle se sort avec brio. En plus d’être jolie elle est expressive. Suite à cette prestation remarquable elle a enchaîné par un film en 2015 puis un autre en 2016. Sera-t-elle la nouvelle muse de Zhang Yimou ?

Zhang Yimou
Zhang Yimou

Zhang Yimou, le réalisateur est né en 1951. Son parcours est intéressant. À la révolution culturelle il est obligé de travailler dans une ferme puis dans un atelier de tissage. Peintre et photographe dans l’âme il n’abandonne jamais son but. Il s’inscrit à l’Université du Cinéma en 1978 puis à 27 ans réalise son premier long métrage Le Sorgho rouge avec dans le rôle de la grand-mère, sa compagne de 22 ans Gong Li. Ce film remporte l’Ours d’Or au festival de Berlin en 1988.
Les récompenses tombent nominations puis Ours d’or ou d’argent à Berlin ou Lion d’or ou d’argent à Venise….

Inutile de dire que c’est un film que j’ai aimé. Pour ceux qui ne connaissent que le cinéma chinois au travers de ses films d’action, ce film met une baffe. La justesse du jeu des acteurs, la mise en scène, tout y est. Et l’histoire qu’on ne connaît que de loin.

Bravo !

 

Publicités

The Target un polar coréen

The target est un film d’action coréen qui signifie La cible sorti en 2014. C’est l’adaptation The_Targetd’un film très connu « A bout portant » film réalisé par Don Siegel en 1964 avec Lee Marvin et Angie Dickinson mais aussi le dernier film de Ronald Reagan. Ce film existe aussi dans une version française sortie en décembre 2010 avec dans les rôles principaux Gilles Lelouch, Rochdy Zem et Gérard Lanvin, mis en scène par Fred Cavayé.
À l’origine c’est un polar adapté d’une nouvelle d’Ernest Hemingway : « Les tueurs. »
Dans la version coréenne ce film est réalisé par un réalisateur Chinois, un certain Zhang Yimou qui n’est autre que le réalisateur de « Épouses et concubines », « La cité interdite » pour ne citer que ces deux-là.

Le synopsis d’Allociné :
« Ancien mercenaire, Yeo-hoon mène aujourd’hui une vie paisible. Un jour, il va récupérer un dossier dans un bureau, sauf que celui-ci y découvre un homme qui vient d’être tué. Les tueurs attaquent et poursuivent Yeo-hoon qui est blessé par balle et transféré à l’hôpital. Le lendemain, l’homme assassiné est identifié comme le président d’un grand groupe et Yeo-hoon devient alors le principal suspect. Yeo-hoon est admis à l’hôpital où Tae-jun travaille comme médecin résident. Tae-jun mène une vie heureuse avec sa femme enceinte, Hee-joo. Pendant son service de nuit, Tae-jun sauve Yeo-hoon des mains des tueurs. Le lendemain, sa femme est enlevée et Tae-jun reçoit un appel téléphonique lui ordonnant de faire sortir Yeo-hoon de l’hôpital en échange de sa femme. Pour la sauver, Tae-jun aide Yeo-hoon à s’enfuir de l’hôpital. Commence alors une dangereuse course-poursuite de 36 heures pour cet ancien mercenaire accidentellement impliqué dans une affaire de meurtre et ce médecin qui l’accompagne afin de sauver sa femme qui a été enlevée. »

Un excellent film d’action mené tambour battant, avec une excellente distribution, le casting est excellent. Je ne connais pas un seul des acteurs mais le personnage qu’ils incarnent leur colle à la peau. Le flic ripoux est particulièrement bien interprété ainsi que les autres rôles.

Ryoo Seung-yong
Ryoo Seung-yong, Le mercenaire

À voir sans aucun doute dès l’instant

 Yeo-Jeong Jo
Jo Yeo-jeong , la fliquette
1399262809-sao-han--2-_51156872
Yu Jun-sang Le flic ripoux

coreelogo2