Peynet de Robert Parron

Les amoureux de Peynet
Les amoureux de Peynet

Un monde Bleu plein d’amours qui s’envolent ;
Chapeau melon, fleurette au bout des doigts,
Fragilité du rêve où l’on voit
Naître un duo jouant à pigeon vole.

Le charme abstrait occulte les paroles,
Tout est mignon, et le vieux banc de bois
Est un petit décor presque sournois
Qui sans le dire invite aux cabrioles.

Rêvant qu’amour vienne les dénicher,
Plus d’un oiseau se cache dans les branches,
Les petits dieux ont du pain sur la planche.

Tout est fraîcheur, il n’est qu’un seul baiser,
Un bras discret s’enroule sur des hanches,
Est-ce un bonheur qu’on conjugue au passé ?

Robert Parron

Publié dans la revue de Poésie : Le coin de table ( avril 2007)

 

Les amoureux sur un banc
Les amoureux sur un banc

Robert Parron est né en 1925 à Lyon et et habite au pays des montagnes du matin : Lyon, Saint-Étienne, Roanne. Il rend ici hommage à Peynet  (1908-1999)  et ses célèbres amoureux. Brassens n’aurait pas composé « Bancs publics » sans les amoureux de Peynet, disait-il.

Poesie du jeudi a9-ana-rosa1

As faut d’elle c’est ici