Tempête Carlos

capture-decran-2017-02-07-a-16_30_22J’ai été réveillé à minuit par la pluie, sans doute que mon inquiétude pour le cyclone annoncé depuis quatre jours a fait son œuvre. J’entendais la pluie ruisseler et se déverser par les gouttières dans les containers placés-là volontairement pour récupérer l’eau qui pourrait être précieuse en cas de coupure.

Puis cette pluie s’est intensifiée, violente comme si les nuages s’ouvraient subitement pour déverser leur trop plein d’énergie. Pour éviter d’entendre ce déluge, j’ai allumé la télévision pour focaliser mon attention sur autre chose et masquer le bruit des trombes d’eau que le ciel envoyait.

Dehors c’était le noir absolu, seul le martèlement de l’eau sur le sol parvenait à mes oreilles.

Puis soudain le calme est revenu, un calme angoissant vite troublé par les aboiements d’un chien suivi d’un silence pesant, un de ceux qui présagent que la nature va se manifester encore.

J’ai fini par m’endormir.

Puis à 6 h 34 ce matin la tempête frappa à ma porte de nouveau. Impressionné par la violence de l’orage je me suis levé d’un seul tenant persuadé que la cuisine était complètement inondée, ce qui n’était pas le cas. Derrière les cannisses je contemplai avec stupeur la pluie tomber, le vent pousser cette eau et je surveillai le cours des choses.

L’intensité du cyclone, reclassé en tempête, ne parviendra à son apogée que cette après-midi. J’ai encore quelques heures devant moi à regarder les éléments déchaînés s’abattre sur le bout d’île qui m’héberge.

Pour l’heure à 16h30, heure locale, juste quelques rafales de vent et un ciel à dominante grise mais où est passée ma tempête ?

Je viens de lire qu’à 16h30 la tempête se situe à 109 kilomètres de la Réunion et progresse doucement… alors la nuit va être agitée encore.

P.S.: La différence entre cyclone et tempête est la vitesse des vents. Pour Carlos la vitesse du vent est inférieure à 150 kms/h et le cyclone a donc été reclassé en tempête tropicale.

Sur le départ

7690560-11894601
– Alors Pépé t’as réservé ton billet ?
– Ouais gamin j’ai fait ça, un Siège Plus près de la sortie de secours.
– Pourquoi t’as les jetons ?
– P’t’être mais c’est pas pour ça.
– Pourquoi alors ?
– Ben d’abord c’est le seul endroit où t’as pas de siège devant toi, tu peux étendre tes guibolles.
– Haha tu te moques quand t’es assis t’as pas les pieds qui touchent terre.
– Très drôle ! Et puis ces places-là sont près des chiottes.
– T’as peur d’avoir la chiasse malgré tout l’Imodium que tu t’enfiles ?
– L’problème c’est qu’avec ce médicament t’as tout le temps soif et avoir soif devient suspect.
– M’dis pas que tu vas faire la passeur pour payer ton voyage.
– P’tit con !
– Tu veux un ecstasy pour planer ?
– À 36 000 pieds j’en ai pas besoin.
– Mélange pas l’ecstasy et le viagra.
– T’es trop couillon toi.
– J’peux te télécharger la bataille de Pearl Harbor sur ta tablette, ça te filera des sensations en vol.
– Tu connais ça ? T’es sans doute moins con que je pensais !
– Ben oui Pépé avec les jeux vidéos on apprend plein de choses.
– Tu me fais rire. T’as vu les japonais ils fabriquent des poupées gonflables très réalistes.
– Non j’sais pas moi je préfère la chair fraîche.
– Moi j’m’rappelle plus.
– T’es sûr que t’es content de prendre l’avion ?
– Prendre l’avion non ! Partir oui. Si j’aurais su j’aurais pris le bateau.
– Pourquoi tu l’as pas fait ?
– Mal de mer.
– Peut-être que tu devrais continuer à voyager sur Internet, ça coûte moins cher et c’est presque sans risque.
– Trop tard j’ai acheté mon billet pour Saint-Denis.
– Tu vas au stade de france ?
– Non à Roland Garros.
– C’est à la porte d’Auteuil ça !
– Non dans l’Océan Indien, c’est le nom de l’aéroport.
– Mais y a des requins Pépé par-là, fais gaffe !
– Des requins y en a ici aussi.
– Et puis mets de la crème indice 50.
– Pour surfer sur le net ?
– Tu t’arranges pas pépé. T’es sûr que tu vas prendre le bon vol ?
– Ta jalousie te rend acerbe petit.

imgp3902