Animal

En cent mots avec Raymond Queneau ,

réels ou non.

1394912998_69731

Deux nuits que je hurle la nuit venue
Sans comprendre pourquoi
Le corps à ses raisons
Que la pensée n’explique pas
Je sens en moi des picotements
J’ai la langue pendante
Prêt à toutes les bêtises
Hier le chef de meute
M’a foncé dessus
Sans doute que j’approchais de trop près
L’une de ses femelles
J’en ai marre d’attendre
De subir sa domination
Je rêve de le battre
De prendre sa place
D’assouvir mes envies
Pour l’heur il m’a mordu
Je rêve de vengeance
Il me le paiera
le sang coulera
Sous la violence de mes crocs
Il détalera

Publicités

2 réflexions au sujet de « Animal »

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s