En cent mots

histoire d’écriture avec Raymond Queneau

Comme d’habitude je suis parti après le déjeuner avec mon sac contenant ma serviette, un livre et une bouteille d’eau pour étancher ma soif.

Ma place au bord de la rivière était occupée par une vingtaine de jeunes qui plongeaient, s’éclaboussaient et tentaient d’éblouir les jeunes filles qui les accompagnaient.

Je m’assis pour regarder. Si leurs plongeons étaient plus ou moins bons, nager n’était par leur fort. Une jeune fille plutôt bien faîte les défia, les plus téméraires relevèrent le challenge en s’esclaffant mais elle les distança facilement. Elle nageait comme une sirène.

Mon regret fut de ne pas avoir immortalisé l’instant.Camille-Muffat

Une pensée pour toi Camille.

Publicités

2 réflexions au sujet de « En cent mots »

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s