La bataille

7c3a6151-ad83-4ecb-9713-cfe3808c6148_LARGEIl était insouciant depuis quelques années, attendant la retraire avec gourmandise, avec des projets plein le tête et une multitude de gens à rencontrer.
Sa vie était tracée. Il n’en était pas peu fier mais chaque année qui passait le rapprochait de ses objectifs.
Il regardait, lisait tout ce qu’il trouvait à propos de l’Asie. Il avait noué des relations amicales dans chaque pays qu’il voulait visiter.
Il avait aidé à l’apprentissage du français et même inconsciemment à celui de l’anglais. Il était bien sûr amoureux de toutes ses correspondantes et espérait les rencontrer.
Pourtant.
Sa santé se dégradait. Des difficultés respiratoires l’obsédant, il consulta nombre de docteurs, se soumettant à divers examens dont il cherchait les réponses sur internet.
Son départ pour l’Asie semblait compromis.
Certes ce qu’il lut ne le rassura guère même si la pneumologue tenta de le rassurer en lui expliquant que son nodule n’avait pas de de ramification cancéreuse mais la suite des examens qu’elle ordonnança n’avait pas de quoi l’apaiser.
Les analyses sanguines très poussées révélèrent que ces enzymes CPK étaient deux fois supérieures aux normes admissibles. La lecture sur internet ne le tranquillisa pas et les examens complémentaires que la spécialiste demanda confirmèrent ses doutes.
L’électromyogramme qu’elle prescrit correspondait correspondait à une myopathie, maladie des muscles, conséquence logique du doublement de ces enzymes CPK.
Le rendez-vous avec le neurologue était pour bientôt et l’examen infirmerait ou confirmerait ses soupçons. Dans la négative, d’autres examens seraient justifiables.
Pour l’heure il était dans le doute.
Le cardiologue, deux jours plus tôt, s’inquiéta de la vitesse de ses pulsations cardiaques, 112 battements par minute, trop élevés pour une personne de son âge et plutôt sédentaire.
En bref, les indicateurs étaient dans le rouge et la machine semblait avoir besoin d’une révision générale.
Dans sa tête tout s’emballait. Les informations qu’il dénichait sur internet n’étaient pas pour le réjouir. Dans un premier temps il abdiqua, se soumit à la prolifération d’une maladie inconnue qui semblait vouloir le ravager.
Mais qu’allait advenir de ses projets ?
S’il ne pouvait pas vivre là où il le souhaitait pour des raisons de langage médical ou tout simplement de visa pourquoi n’irait-il pas en touriste avant de … ?
Certes il avait décidé de se laisser aller, de succomber à la tentation, trop facile de ne pas se battre et de pleurer sur soi-même.
Enfiler un costume de Don Quichotte et vaincre des CPK ou une tachycardie paraissait tout aussi hasardeux que de combattre des moulins à vents, cependant il décida de hausser le pavillon de pirates et de pourfendre ses ennemis inconnus.
Réussira-t-il ?

Publicités

14 réflexions au sujet de « La bataille »

  1. Je le lui souhaite de tout coeur. Il est touchant. Il est émouvant dans ses fragilités et ses souffrances.
    Et j’aimerais qu’il puisse faire ce voyage auquel il tient tant.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    Aimé par 1 personne

  2. Pour que ton personnage se sente mieux, il faut aussi qu’il arrête de consulter internet. C’est difficile, c’est presque irrésistible, mais c’est déjà prendre soin de lui que d’éviter les recherches internet sur ses sujets.
    J’espère qu’il pourra mener à bien son projet. Je le souhaite de tout mon cœur.
    Dis lui que je l’embrasse fort.

    J'aime

    1. Je lui dirai mais il y a déjà longtemps qu’en d’autres circonstances il consulta le Quid ou le dictionnaire médical et que ses interrogations n’étaient pas infondées.
      Tes bises transmises l’ont réchauffé et tes souhaits l’encouragent à se battre.
      😉

      Aimé par 1 personne

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s