Je suis en colère

je-suis-en-colereSi je n’écris plus c’est bien entendu parce que j’ai la tête ailleurs. On pourrait penser qu’avec le temps qui passe les choses s’améliorent ce qui n’est évidemment pas le cas.
Malgré toutes les démarches effectuées auprès de l’assistante sociale du département ou celles effectuées auprès du Centre d’Action Sociale de ma commune, je n’ai rien obtenu, ce qui s’appelle rien. Je vis grâce à des amis et à mes enfants le système m’a déjà rejeté.
J’espérais et je pensais pouvoir bénéficier de certaines aides genre CMU ou afférentes, appartement pour m’éviter de squatter chez les autres, subvention pour me soigner. L’assistante sociale a sollicité une aide exceptionnelle auprès de la Sécurité Sociale (250 €) pour effectuer des soins dentaires que l’organisme a refusée. Suite à cela l’assistante sociale à tenté de négocier une prise en charge auprès de la commune qui a aussi refusé de m’aider et je n’ai évidemment pas les moyens de me soigner peut-être que si j’étais un Scheik Saoudien je pourrais sûrement être soigné aux frais de la princesse mais je ne suis qu’un pauvre hère.
Comme les petits ruisseaux font toujours de grandes rivières, le Pôle-Emploi s’emmêle et me met aussi les bâtons dans les roues. En effet, j’ai déposé ma demande de renouvellement d’ASS (16,25€ par jour, 487 € par 30 jours) le 30 juin en main propre au guichet du Pôle-Emploi . Le 22 juillet j’ai reçu un mail dont je n’ai pas tenu compte me demandant de renouveler cette demande  mais par acquit de conscience j’ai téléphoné au 3949 dans les deux jours expliquant que j’avais remis cette demande en main propre dans les temps impartis mais par un mail du 29 juillet le Pôle-Emploi entérinait le fait que je ne m’étais pas exécuté. J’ai donc réédité puis renouvelé cette demande le 31 juillet que j’ai remis une nouvelle fois en main propre, contre décharge cette fois-ci. L’octroi de cette allocation n’étant pas systématique elle nécessite une délibération en commission qui demande entre un et deux mois avant d’avoir une réponse. Donc au jour d’aujourd’hui je n’ai pas le moindre centime pour subvenir à mes besoins et si le Pôle-Emploi refuse il me faudra demander le RSA auprès de la CAF dont le délai de prise en charge est aussi de deux mois. En attendant je vis comment pour une période de un à quatre mois ?
D’aucuns diront oui mais tu vas être en retraite bientôt et tes problèmes vont s’arranger. Ça c’est le côté optimiste pourtant les choses en sont pas aussi simples. J’ai travaillé aux PTT en temps que saisonnier en 1970 et 1971 mais comme ces emplois saisonniers ne sont pas pris en charge par l’IRCANTEC (régime de retraite des fonctionnaires) tant qu’ils ne génèrent pas un minimum de 200 ou 300 points, ils ne donnent aucun droit à retraite complémentaire, bing !
J’ai fourni une feuille de paie d’une société de transports dans laquelle j’ai travaillé en 1976 sans faire attention que le bulletin de salaire qui m’a été donné ne comportait aucune cotisation et donc n’engendrait aucun point de retraite, rebing !
Mais pour enfoncer le clou le dernier employeur pour lequel j’ai travaillé n’a pas payé la caisse de retraite complémentaire donc comme les bulletins de paie que j’ai fournis mentionnent le décompte de mes cotisations, dans le meilleur des cas le FNGS (Fonds National de Garantie Sociale) versera mes cotisations retenues sur salaires à l’ARRCO (régime de retraite des employés) pour la part salariale qui a été déduite sur mes fiches de paie (3%) qui engendreront un certain nombre de points mais je m’assoirai sur le nombre de points qu’auraient engendré la cotisation patronale (4,5%). Mais ça c’est le meilleur des cas, je peux tout simplement m’asseoir sur cette période. Re-re-bing !
Donc ceci plus cela n’est pas fait pour m’inciter à écrire, j’ai l’impression d’être un Don Quichotte qui se bat contre les insouciance de l’administration
Suis-je responsable de l’inconséquence de la Sécurité Sociale, du Pole-Emploi, de l’ARCCO ou même de l’IRCANTEC ?
Suis-je responsable du fait que des employeurs n’aient pas payé leurs cotisations pourtant c’est moi qui suis sanctionné ?
J’ai pris la décision d’aller vivre ailleurs il y a quelques années, de m’expatrier, parce que le système est foncièrement mauvais et qu’on est toujours le dindon de la farce mais savez-vous que comme expatrié la Sécurité Sociale me réclamera une cotisation de 150€ par mois pour pouvoir conserver le bénéfice de ce régime alors que n’importe quel retraité en France conservera ce droit à la Sécurité Sociale sans aucune cotisation ?
Je suis indigné mais fier d’aller vivre ailleurs alors qu’ici la seule alternative qui me soit offerte est de vivre comme un Sans Domicile Fixe.

Publicités

37 réflexions au sujet de « Je suis en colère »

  1. Je te comprends, Jean-Charles.

    Pauvre France. On a vraiment un système de merde.
    Vaut mieux être étranger-migrant-clandestin. On leur donne des sous, une chambre d’hôtel ou un logement, ils ont droit à la CMU, aux allocs, donc il faut des gosses qui sont français…
    C’est franchement honteux.
    Tout le monde trouve ça naturel puisque personne ne dit rien, ne fait rien.

    Tu devrais faire une lettre au Président-sauveur du monde. Au lieu d’aller faire la paix ailleurs, il ferait mieux de s’occuper de ses administrés.
    Sait-on jamais, ton courrier pourrait faire avancer tes dossiers.
    Ou bien, lui demander qu’il t’héberge dans son Palais, il doit bien y avoir une chambre libre.

    En ce qui concerne les employeurs ripoux, y’a de quoi dire aussi. On devrait les condamner, leur confisquer leurs biens pour les partager avec ceux qu’ils ont bernés.
    Moi, si j’étais Présidente, je te jure qu’il y aurait plus de justice.
    Alors, c’est vrai, tu vas quitter la France ?
    Mille pensées et bisous

    J'aime

    1. Soène on peut effectivement voir tendance à vouloir déborder en disant que… Mais tout cela n’est que de la faute de ces gouvernements successifs.
      J’ai déjà écrit au secrétariat de l’Élysée et je n’ai eu qu’une réponse conventionnelle comme quoi ma demande était transmise au Ministère du Travail qui n’a donné aucune suite.
      Les instances communales, régionales sont empêtrées dans une bureaucratie incroyable, tu n’imagines pas le nombre de dossier que je dois déposer, redéposer, le nombre de copies que je dois fournir à chaque fois que je fais une demande de ceci ou cela.
      On vit une époque merdique !
      Oui je vais m’expatrier l’an prochain et tout ces tracas ne font que renforcer mon désir de partir.
      Je en suis aujourd’hui pas très fier d’être français.
      Des bisous. 😉

      J'aime

  2. Que te dire qui n’aie déjà été dit… Je pense bien à toi et je comprends que dans tous ces démêles tu ne puises pas de courage pour penser à quoique ce soit d’autre. POurtant je suis sûre qu’il y a une solution mais que la pelote est bien grosse à détricoter et chaque service ne communique pas…
    Je ne peux pour l’instant que t’offrir mon sourire

    J'aime

    1. Hello Lilou, c’est une des nombreuses raisons pour lesquelles j’ai manqué le dernier rendez-vous des Impromptus.
      Je suis colère et mes pensées sont figées là-dessus. Je m’endors en me demandant ce qui va m’arriver le lendemain.
      Merci pour le sourire ça fait du bien.

      J'aime

  3. C’est très technique ce dont tu parles…je sais parce que c’est un peu mon quotidien que les dossiers retraite sont très compliqués, dès qu’il y a la moindre anomalie…le retard se multiplie. Je crois que quand le dossier sera vraiment liquidé, las choses iront mieux, après c’est tous les mois que ça tombe et mieux vaut avoir moins qu’avoir rien.
    Tu devrais t’expatrier chez un Sheik…
    Courage courage !

    J'aime

    1. Mais en m’expatriant chez un Sheik je risque d’avoir à payer ma Sécurité Sociale et les éventuelles forces de l’ordre qui garantiraient ma sécurité.
      Oui ça ira mieux lorsque ma retraite sera enfin liquidée mais en attendant c’est compliqué.
      Merci Pat de courage j’ai besoin.

      J'aime

  4. Wooow… un état des lieux du système français qui donne des frissons, mais pas de plaisir….
    Quitter la France… Pour où ?
    Je suis en colère aussi, mais va falloir trouver mieux que la colère…
    Courage…

    J'aime

    1. Oui plutôt des frissons.
      Je vais quitter la France pour Les Philippines, un endroit où la pauvreté est de mise. Je vais y refaire ma vie.
      J’ai l’intention de me réveiller tous les matins en regardant le soleil et en plongeant chaque matin la tête et mon corps dans la mer de Chine.
      ET j’aurai mes yeux pour pleurer lorsqu’un typhon sévira avec toute la violence que l’on connait c’est le revers de médaille.
      Il faut du courage aussi pour ça, merci.

      Aimé par 1 personne

      1. Wooow c’est un grand saut vers un ailleurs… Ne fermes pas ton blog et racontes nous cette nouvelle vie…
        J’ai un sac plein de belles pensées et de courage pour toi si tu n’as pas atteints le poids autorisé à l’aeroport ! 😀

        J'aime

        1. Wow c’est gentil. Je n’ai bien entendu pas l’intention de fermer mon blog, je suis un grand bavard des doigts et ce sera sans doute le lien avec tous ceux qui me suivent depuis des années.
          Il me faudra acheter une tablette amphibie ! 😀

          Aimé par 1 personne

  5. Je te comprends… même si je préfèrerais rester en France. Je pense qu’ailleurs ce n’est pas mieux, même pire, pour « les petites classes ».
    Bise de ma campagne pluvieuse

    J'aime

    1. Il y a une vieille chanson de Sardou qui dit « Mais la France elle m’a laissé tombé » (à propos du France rebaptisé ensuite le Queen Mary) et je prends cette phrase pour moi.
      Rester en France ça me parait impossible, je vais avoir une petite retraite qui me permettra juste de survivre. Entre survivre ici et vivre ailleurs le choix est facile.
      Ici peu de pluie, juste entre 8 et 9 heures ce matin mais j’ai reçu ta bise comme un coup de soleil. 😉

      J'aime

  6. courage Fred. Ton texte me fait peur, il est pourtant d’actualité pour beaucoup de nos concitoyens. Un pays de bureaucrates pas foutus de se mettre à la place des autres, juste occupés à gérer leurs RTT ! Quelle importance que les autres crèvent de faim et d’indignation ? Accroche-toi. On est en Espagne : ici, chômage pendant deux ans et pas très élevé puis…plus rien ! Aucune allocation diverse et variée. Voilà ce que nous avons appris hier, d’un gars qui a réussi, heureusement, à s’en sortir. Bisous.

    J'aime

    1. La vérité fait toujours un peu peur MJ. Oui la situation en Espagne n’est pas non plus le must et ils entretiennent un roi !!!
      Ici je en risque plus de m’en sortir, la retraite amputée va finir par arriver mais mes jours sont comptés.
      Il est bien entendu que j’ai déchiré ma carte d’électeur ce qui n’est pas une solution bien entendu.
      Des bises la dame du sud ! 😉

      Aimé par 1 personne

  7. Courage! Je sais pas trop quoi dire d’autre…Je ne connais pas trop ces trucs… La CMU,je comprends pas pourquoi tu n’y as pas droit. C’était pourtant le principe, à la base…bref, je comprends ta colère et suis indignée!
    Bises

    J'aime

    1. Rien à dire Émilie juste sympathique d’avoir partagé ma colère moi qui ai laissé tombé tout le monde ces derniers temps.
      Comme tout les droits sont acquis sur la base de la déclaration de l’année antérieure et jamais en tenant compte de ta situation de l’année en cours. Tout ça pour dire que sur 487 € par mois j’en verse 133 aux impôts sur l’année antérieure.
      Triste vie !! 😀 😛

      J'aime

  8. Je t’envoie un sourire… Et ces dernières semaines, ils se font rares sur mon visage… Il n’a rien de magique, mais est précieux.
    Je t’embrasse.

    J'aime

  9. Moi non plus, je ne sais trop quoi te dire, si ce n’est courage. Pour les dédales administratifs, ma mère en a connu quelques-uns, pas tellement pour sa retraite, mais pour sa retraite complémentaire. Une de ses interlocutrices lui avait dit de ne pas s’acharner, parce qu’elle toucherait « peu ». Réponse de ma mère : j’y ai droit, et « peu » est toujours mieux que « rien ».

    J'aime

    1. Merci du passage Sharon. Il s’agit aussi de la retraite complémentaire mais il faut se battre sur tous les fronts. Je pense à toi souvent là où je vis il y a deux chattes c’est rien à côté ce toi.
      Effectivement un peu est toujours quelque chose

      J'aime

  10. Je vois qu’on est pas mieux lotis en France qu’en Belgique, tout cela n’a rien de rassurant, pour personne en Europe finalement.

    Courage, et rien n’est jamais simple, sauf la/les fins de recevoir administratifs. Les fins de mois qui commencent le 10 j’ai connu …

    J'aime

  11. Oh Choupinou comme c’est triste ce que tu nous écris là…
    Et en même temps, j’ai envie de croire que tu n’as pas fini d’étonner le monde, avec ton courage et tes qualités. Tu pourrais en remontrer à plus d’un ! Tu vas rebondir, j’en suis sûre.
    Et avec internet, tu ne seras jamais loin.
    De tout coeur avec toi dans ta nouvelle vie. J’aimerais t’aider mieux qu’avec des mots.
    En attendant, je t’embrasse fort
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

    1. Tes mots me vont droit au cœur Célestine. J’ai l’habitude de toucher le fond et de rebondir mais la remontée est toujours plus difficile pourtant on y arrive(nt).
      Bien sûr que je garderai mon blog et avec moins de soucis je pourrai reprendre un peu l’écriture et raconter les noirceurs.qui excitent mon imagination.
      Je suis désolé d’avoir rompu la chaine des réels.
      Bises et profite de tes vacances. 😉

      J'aime

  12. Et si tu « étrangeais » ton nom de famille, J-C ? ça marcherait.
    Et si tu approchais une télé ? Julien Courbet ne peut-il rien faire ?
    Les Philippines… et bien… je n’aurais pas ce courage…
    Gros bisous

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s