Désir d’histoire !

le-chocolat-noir_209121Zoe criait comme une cinglée dans la cuisine d’été. Elle envoyait valser les assiettes contre les murs, hurlait comme une damnée après Seb. Licia sa meilleure ennemie venait de lui écrire un sms dans lequel elle disait avoir baisé avec Seb. Elle connaissait sa libido et savait qu’il n’était pas capable de résister à ses envies si n’importe quelle femelle en chaleur l’aguichait. Pour lui, faire l’amour était aussi vital que de manger ou dormir, un moyen de répondre aux attentes de son corps.
Elle savait qu’être amoureuse de ce type ne lui procurerait qu’ennuis. Il lui avait clairement annoncé qu’il était incapable de fidélité et qu’en plus ça ne l’intéressait même pas. Pour lui l’amour était éphémère et se résumait à l’osmose de deux corps qui se réclamaient.
Mais en fait devait-elle croire Licia, au lieu de s’énerver comme ça même si tous les hommes en pleine vigueur lui étaient passés dessus la rumeur prétendait que seul le tramway l’avait évitée.
Zoe grignota un morceau de pain pour se calmer un peu. Parfois Immature elle se mettait en position fœtale avec son ours en peluche coincé sous le bras et son pouce dans la bouche comme une enfant qu’elle était de temps à autre.
D’autres fois elle laissait courir des mains sur son corps espérant provoquer une étincelle se laissant aller à la jouissance sans déplaisir. Elle était à l’écoute de ses sensations, elle s’offrait un voyage en première classe, sans censure. Elle était en attente des volutes qui la parcouraient, elle laissait vibrer son corps jusqu’à l’envol de l’orgasme puis elle gardait la main sur elle laissant la brise se calmer.
Quand Seb la surprenait ainsi qu’il avait la velléité de prolonger sa volupté, elle sentait sa jouissance tapit au profond d’elle ressurgir d’un seul coup.
Pour l’heure lorsqu’il se présenta dans la chambre, sans réfléchir elle lui décocha une tarte en prononçant simplement « Licia. »
Interloqué, il dit :
– Quoi Licia ?
– Tu l’as sautée m’a-t-elle écrit par texto.
Elle vivait avec l’espérance qu’il la contredise fermement, s’énerve même, jure ou mente au pire mais il grommela une espèce de « Ah »
– Tu ne nies pas ?
– Tu me gonfles répondit-il. Tu sais qui je suis, comment je suis.
– Oui un salopard de baiseur.
– Tu m’emmerdes aboya-t-il en tournant les talons faisant claquer ses santiags.
– Tu sais que je fais une allergie à cette nana, en plus elle est pleine de rides et elle pue.
Elle l’entendit prendre ses clés sur la commode de l’entrée, ouvrir la porte et balancer sèchement :
– C’est un bon coup. Adieu je me tire.
Stupéfaite. Elle se tourna contre le mur, les larmes coulaient. Les injures fusaient. Elle martela le mur de ses petits poings, pleura longuement puis finit par s’endormir.
Lorsqu’elle s’éveilla quelques heures plus tard, elle découvrit sur la table du salon un magnifique bouquet d’oiseau de paradis, un flacon de Shalimar et des chocolats Patrick Roger. Elle jeta tout à la poubelle.

Les plumes

Les mots qu’il fallait utiliser : Allergie, velléité, brise, espérance, étincelle, écrire, déplaisir, censure, enfant, gourmandise, première, tramway, rides, éphémère, envie, amour, voyage, peluche, chocolat, tapir, baiser, attente, vibrer, volutes, valser.

Toutes les autres participations ici

Publicités

48 réflexions au sujet de « Désir d’histoire ! »

  1. Quoi ? Elle jette la totalité ? Heuuuuu….Shalimar… C’est le parfum que je porte… Tu me donnes son adresse que je le récupère ? Une fois de plus tu te débrouilles super bien avec ces mots. Bravo 🙂

    J'aime

  2. c’est à la fois chaud bouillant et d’une grande violence je retrouve bien ton style…
    Bon je veux bien les oiseaux de paradis et le chocolat…Shalimar étant déjà récupérer par Marlaguette.
    avec le sourire

    J'aime

        1. Trop drôle votre petite scène de ménage!!! Faut dire que si Seb n’avait pas l’habit »r »ude de sauter sur tout ce qui bouge ça n’aurait pas mis Zoé dans cet état là et voilà que t’en remets une couche faudra t’étonner de rien espèce de goujat 😦
          Asphodèle je suis de tout coeur avec toi 😉
          Pas de bises na !!!

          J'aime

  3. Belle plume !
    Caliente… La jalousie, thème éternel…
    J’ai cru assister à une de ces scènes filmées de  » confessions intimes ». Toutes en tendresse et en délicatesse… 😉
    Du coup, je n’ai pas vu les mots, et ça, c’est fort.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

  4. Voilà ce que c’est quand on ne maîtrise pas ses hormones ! Comme si une bouteille de Shalimar et du chocolat allaient tout effacer, pfff quelle naïveté tout de même ! Un texte plein de testostérone ! 😆

    J'aime

  5. Elle devrait aller lire chez moi, juste la morale de l’histoire et elle arrêterait de pleurer pour rien ! Quant à jeter les chocolats , je ne peux que la réprimander une autre fois ! ça va pas, non ? 😀

    J'aime

  6. Je sais pas, mais moi j’aurai mangé les chocolats, je l’aurai inondé de Shalimar et pour les fleurs … je te dis pas où je les lui aurai mise pour qu’il ressemble à un oiseau loin de son paradis 😆

    J’ai bien ri avec ton texte, mais quelle étonnante patience … L’amour a ses codes que souvent la raison réprouve …

    J'aime

  7. Allez savoir si Zoé ne va pas récupérer tantot ce qu »elle a mit dans la poubelle… ^,^ Ça m’a l’air d’être leur routine, tout ça, partir revenir, se disputer s’aimer…

    J'aime

  8. Bon tu t’es fait plaisir…le tramway oui il fallait y penser dans cette posture si je puis dire.
    Jeter du chocolat et du parfum…elle est folle cette nana, elle pouvait les revendre au moins elle avait pas tout perdu…:D

    J'aime

  9. Ah mais c’est qu’il ratisse large pour se faire pardonner, malin, il y avait pourtant de fortes chances pour que quelque chose fonctionne (j’avoue moi ça aurait été le chocolat) mais voilà une demoiselle qui a du caractère !

    J'aime

    1. Dans mon esprit il ne fait pas ces cadeaux pour se faire pardonner, il l’aime mais son travers est de sauter sur tout ce qui bouge ! 😉
      Femmes blessées à la télé cassent tout ! Hein je la regarde trop ? 😕

      J'aime

  10. Hello J-C
    Tu t’es fait plaisir, c’est l’essentiel 😆
    Il y avait longtemps qu’on n’avait pas eu droit à ce genre de discours 😉
    C’est pas très poétique mais dans la vie ça doit se passer plus souvent qu’on le croit 🙄
    J’aime bien l’adaptation de l’expression avec le tramway 😆
    Gros bisous

    J'aime

  11. Oh ben moi j’aurais tout gardé !!!!!!!!!! Pas sympa la meilleure amie ! En revanche le Séb lui ayant dit sa façon d’être on ne peut rien lui reprocher à part l’honnêteté. Arfff, ça va aller Zoé, next 🙂
    Bon rythme pour ton texte, j’adore !!!

    J'aime

  12. Zoé connait bien Seb. Elle doit s’y attendre. Donc elle peut être jalouse, car à chaque, lui, il lui offre des chocolats, des fleurs et du parfum, histoire de renouveler le stock (que je garderais, somme toute, délicieusement, dans un endroit, juste pour ça !) et je ne ferais même plus de crise, j’ouvrirais juste les portes de l’armoire et là je lui montrerais, qu’il manque un peu de chocolat ou que les fleurs ont fanées …..

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s