Aujourd’hui ce qu’il en restera dans un an 80/365

Je me demande aujourd’hui ce qu’il en restera dans un an ! Juste quelques mots sur le web maintenant que j’ai atteint l’âge de mourir.
Peut-être qu’en dehors d’une lignée physique je ne laisserai rien parce que je ne serais jamais allé au bout de mes écrits. Pudeur, fainéantise ou incapacité je ne saurai jamais.
J’ai acheté un masque de sommeil pour avoir des nuits noires la première nuit j’ai construit mon scénario, chapitre après chapitre, j’ai écrit de façon fluide mais dès que j’ai voulu mettre ça par écrit en allumant la lumière, envolées mes idées.
Sans doute qu’il ne restera pas grand-chose de moi mais cela a-t-il de l’importance ?Masque-de-Nuit-Masque-de-Sommeil-Avion-Hotel

Écrit sur le vif : Ok  Pas plus de 100 mots : 109 Élément réel de la journée : Oui Suivi de la consigne : Oui

Il s’agit d’exercices de style proposés par Raymond Queneau, à savoir écrire un texte chaque jour commençant par « Aujourd’hui » avec un thème que l’on trouve ici. Les consignes sont assez simples; il faut écrire sur le vif, pas plus de cent mots, le texte doit être vrai et suivre la thématique.

Elles participent : Valentyne sur La jument verte, Marlaguette sur Destinée de pacotilles, Martine sur Litter’auteurs, Dominique sur Un esprit sain dans un corps sage, Jacou sur Les mots autographes, Asphodèle sur Les lectures d’asphodèle, Nadael sur Les mots de la fin , Croc sur Des mots et des images, Ghislaine sur Comme il me plait et Passion Culture, Rebecca sur Rebecca Zartarian-Arabian

Publicités

26 réflexions au sujet de « Aujourd’hui ce qu’il en restera dans un an 80/365 »

  1. « J’ai acheté un masque de sommeil pour avoir des nuits noires » => C’est magnifique! ❤

    Pourquoi ne peut-on pas Liker tes articles, est-ce délibéré? 😦

    J'aime

  2. « Maintenant que j’ai atteint l’âge de mourir », non mais c’est quoi exactement l’âge de mourir ??? Tu sais bien que l’on peut mourir bien avant comme bien après ton âge ! Il n’est jamais trop tard pour écrire, ne fut-ce que sur le Net ! Ce qui est écrit est écrit… Après tout Queneau ne nous demande pas ce qu’il restera de nous mais de « tout ça »… c’est vague ! 😆 Bises Choupi !
    Rebecca comprendra vite pourquoi on ne « like » pas nos blogs !!! 😉

    J'aime

  3. Quand j’ai lu le texte, la question de l’âge pour mourir m’a interpelée…Comme Asphodele et Martine ont soulevé justement la question, je ne m’étendrai pas…
    Ca m’arrive souvent :la nuit, je « crée » dans ma tête je ne sais combien de vers, pendant mes insomnies, ils s’enchaînent comme par magie…et qd j’allume la lumière, plus rien! Ce que je fais quand j’en ai le courage, je me lève et griffone sur un papier qui traine…
    Le roman que tu n’écris pas te brûle les doigts…

    J'aime

    1. Quand je dis que j’ai l’âge de mourir, c’est d’une part parce que je pense qu’il y a un âge pour tout (je n’ai plus celui de jouer à la marelle ou de sauter à la corde. :D) et d’autre part parce que dans ma famille on ne vit pas très vieux, atavisme quand tu nous tiens !
      J’ai à côté du lit un cahier et un crayon mais c’est tellement plus beau dans mes rêves éveillés.
      Comme tu dis il me brûle les doigts ce roman. 😉

      J'aime

      1. Moi je saute toujours à la corde, c’est bon pour le coeur. C’est mon côté femme enfant…
        Je viens de voir Hugues Aufray à la tv.
        86 ans, respect. Quand on lui a demandé son secret, il a dit qu’il n’avait pas encore tout dit…je trouve ça magnifique.
        Et puis, entre nous, tu m’as fait beaucoup rire aujourd’hui, et ça, c’est le signe d’un esprit vif et plein de jeunesse.
        Kiss you strong
        ¸¸.•*¨*• ☆

        Aimé par 1 personne

        1. Moi je en saute plus à la corde mais j’essaie de courir et de faire 2 ou 3 fois la semaine un parcours de santé dans le bois mais je dois reconnaître que c’est fatiguant.
          Sauter ! Il y a déjà quelques temps que ça ne m’est plus arrivé j’ai bien peur de m’emmêler les crayons.
          Kiss you so much ! 😀

          J'aime

  4. Arfff ! Tu me fais peur… A presque 47 ans j’y pense régulièrement (pas au roman non écrit mais à la fin) sans doute parce-que le temps passe si vite… Aussi peut-être parce-que j’ai perdu en quelques mois des amis de 45 ans chacun… Egalement aussi parce-que j’ai toujours eu la poisse… Ce qui m’ennuie le plus dans cette fin c’est que je n’aurai jamais eu la vie dont j’ai rêvé… Mais heureusement cela ne m’empêche pas de vivre profondément plein de jolis moments… 🙂
    Allez ! Zou ! Ecris écris écris-le ce fichu roman !!!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s