Au resto

resto– Hey Kev t’as vu la gueule du nouveau resto ?

– Ouais, dit le susnommé traînant la savate.

– T’as pas envie d’te mettre un p’tit quelqu’chose sous la dent ?

– Euh… j’sais pas ! J’suis bien assez gros comme ça.

– Un peu plus ou un peu moins ça changera pas grand-chose

– T’es vraiment l’meilleur des potes ! J’sais que j’peux compter sur toi pour m’soutenir.

– Arrête tu vas m’faire chialer, répondit Mat en poussant la porte de la gargote, lançant un « Bonjour m’sieur dame à l’envolée. »  et se dirigeant droit vers la deuxième table à droite.

– Le service est terminé s’empressa de dire le gargotier.

– On peut même pas manger un p’tit encas insista gentiment le plus malin des deux ?

– Non c’est fermé renchérit le patron

– Je crève de faim dit Kev et je m’taperai bien le plat du jour.

– C’est fermé mec insista le bistrotier en gonflant le torse et maintenant vous dégagez les mômes.

Sinon on peut boire un p’ti verre  de vin ?

Y a pas de vin

– Et c’est quoi ça demanda Kev en montrant d’un mouvement de bras la vitrine .

– C’est pour les clients.

– Sers-nous un godet de Saint-Nicolas de Brouilly en apéritif ordonna Mat.

– Y en a pas s’énerva le cabaretier.

Kev debout près de la vitrine attrapa un bouteille de rouge qu’il laissa tomber par terre.

– Et deux plats du jour ajouta Mat, tandis qu’une deuxième bouteille s’écrasait sur le sol.

– Déconnez-pas les mecs geignit le tenancier tandis alors qu’une nouvelle bouteille de rosé s’écrasait par terre. Vous voulez manger quoi ?

– Trop tard dit Mat on n’a plus faim.

– Qu’est-ce que vous voulez alors ?

– Trop tard mec ! On voulait juste manger mais t’es trop con lança Mat en arrachant les fils du téléphone et se précipitant dans l’arrière cuisine tandis qu’une silhouette s’éclipsait par une porte de sortie.

– Viens-là dit-il au cafetier, mets tes mains dans le dos et tais-toi?

– Déconnez pas les mecs !

– Kev lui assena une magistrale paire de gifles…

« Coupez » hurla  le metteur en scène. Se tournant vers l’acteur qui jouait Kev dis-donc t’aurais pu cogner moins fort. On  verra les rushs demain, ce soir on ferme mais je pense que la scène on la refera. Merci à tous et à demain.

D’après une image de Tisseuse , un texte écrit pour les Impromptus Littéraires

Publicités

12 réflexions au sujet de « Au resto »

    1. Non .. j’ai fait ce type de fin il y a presque 4 ans dans ma nouvelle « Le hérisson » si tu te rappelles bien.
      Regarde Choupinette fait divers je l’ai posté la nuit dernière et mis sur Fb aujourd’hui…
      T’as besoin de repos ma belle. 😀 Bises. .

      J'aime

      1. je me rappelle très bien du Hérisson, figure-toi ! 😆 Tu l’avais refait une autre fois (la chute-c’est-du-cinéma) et tout le monde t’était tombé dessus en te parlant du Hérisson, warf ! 😆 Faut pas croire, la mémoire fonctionne, même au ralenti ! Pas comme certains, tsss ! Non mais ho si tu te mets à poster la nuit, où va-t-on ??? J’ai été absente ce matin et je n’ai plus de réseau téléphone, alors forcément j’en ai loupé ! Mais un peu de repos ne me ferait pas de mal non plus !!! Bisous 😀

        J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s