Aujourd’hui pitié (20/366)

Frères humains, qui après nous vivez,
N’ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
Quant à la chair, que trop avons nourrie,200px-PendusVillon
Elle est piéça dévorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et poudre.
De notre mal personne ne s’en rie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Se frères vous clamons, pas n’en devez
Avoir dédain, quoique fûmes occis
Par justice. Toutefois, vous savez
Que tous hommes n’ont pas bon sens rassis.
Excusez-nous, puisque sommes transis,
Envers le fils de la Vierge Marie,
Que sa grâce ne soit pour nous tarie,
Nous préservant de l’infernale foudre.
Nous sommes morts, âme ne nous harie,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

La pluie nous a débués et lavés,
Et le soleil desséchés et noircis.
Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,
Et arraché la barbe et les sourcils.
Jamais nul temps nous ne sommes assis
Puis çà, puis là, comme le vent varie,
A son plaisir sans cesser nous charrie,
Plus becquetés d’oiseaux que dés à coudre.
Ne soyez donc de notre confrérie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,
Garde qu’Enfer n’ait de nous seigneurie :
A lui n’ayons que faire ne que soudre.
Hommes, ici n’a point de moquerie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

« La pitié du bourreau consiste à frapper d’un coup sûr » Ernst Jünger

366 réels à prise rapide

Il s’agit d’exercices de style proposés par Raymond Queneau, à savoir écrire un texte chaque jour commençant par « Aujourd’hui » avec un thème que l’on trouve ici.

Les consignes sont assez simples; il faut écrire sur le vif, pas plus de cent mots, le texte doit être vrai et suivre la thématique.

Publicités

19 réflexions au sujet de « Aujourd’hui pitié (20/366) »

  1. Euh ce n’était pas « pitié » le thème mais « sans pitié » non ? Décidément tu t’accordes d’invraisemblables libertés !!! 😆 ça va que j’aime cette ballade de Villon …chantée par Reggiani en plus, c’est la cerise sur le cake !!! 😀

    J'aime

  2. Hé Ho Hein bon, la liberté d’expression, on se bat pour elle 😆
    Pitié, sans pitié… c’est ton blog et tu y fais ce que tu veux, Gone 😉
    Gros bisous yonnais

    J'aime

  3. Ah ! Voici un 3ème compère qui pratique les exercices de style ! Je croyais être toute seule dans mon coin à m’amuser comme une petite folle, chaque soir, à raconter ma vie !
    Villon… un amour de jeunesse (eh oui !) dont je connaissais chaque vers par cœur (eh oui !). Même si tu n’étais pas du tout dans la consigne, c’est pas grave. Tu m’as donné l’occasion de relire ce poème.

    J'aime

    1. Nous sommes quelques uns à participer à cet exercice de style à savoir Valentyne, Marlaguette et Jacou entre autres.
      Aujourd’hui j’ai pris des libertés mais c’est exceptionnel, d’une part c’est sûrement un acte manqué et d’autre part je ne me voyais pas tronqué ce poème moyenâgeux.

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s