Aujourd’hui description du comportement des humains (12/366)

arton15

Allez viens
Nous construirons ensemble
La nouvelle, la nouvelle déchirure
Ouais je sais
Y a des trucs qui s’oublient pas
Mais moi tu sais, j’oublie rien
Allez viens
Et c’est toi que j’pleurerai demain
Quand tu m’auras laissé
Quand tu m’auras repris
Bien plus que tu ne m’auras donné
Allez viens
Y a qu’à faire semblant de rien
Juste un peu fermer les yeux
Rien qu’y croire un tout p’tit peu
Allez viens
Dors dans mes bras
Tu vois y a mille et une raisons
Pour pas rester seul comme un chien
Allez viens
Et c’est toi que j’pleurerai demain
Quand tu m’auras blessé
Quand tu m’auras griffé
D’un regard trop lointain
Quand t’auras tout dit
Sans un mot
Dans l’arrière salle d’un bistrot
Et c’est toi que j’pleurerai demain
Quand tout Paris me demandera
Et pourquoi ?
Et pourquoi ?
Et pourquoi t’es plus là ?
Allez viens
C’est sûr qu’on peut rester tout seul putain
Mais on a vraiment toute la vie pour ça
Allez viens
Laisse toi faire
On laissera nos casseroles au vestiaire
On ouvrira un peu les yeux
On s’sentira un peu moins vieux
Et c’est toi que j’pleurerai demain
Quand tu m’auras laissé
Quand tu m’auras repris
Bien plus que tu m’auras donné
Et c’est toi que j’pleurerai demain
Quand tu m’auras laissé
Quand tu m’auras repris
Bien plus que tu m’auras donné
Allez viens

Un proverbe : Le comportement criminel trouve le plus souvent son origine dans une frustration, un manque d’affection…

Frankenstein ou le Prométhée moderne
[ Mary W. Shelley ]

366 réels à prise rapide

Il s’agit d’exercices de style proposés par Raymond Queneau, à savoir écrire un texte chaque jour commençant par « Aujourd’hui » avec un thème que l’on trouve ici.

Les consignes sont assez simples; il faut écrire sur le vif, pas plus de cent mots, le texte doit être vrai et suivre la thématique.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Aujourd’hui description du comportement des humains (12/366) »

    1. Merci Celest, quelquefois pour mes 3 lignes je me creuse le cerveau…
      Mais bon d’après ce que j’ai lu chez toi c’est pas le moment que tu écoutes Mano, ces paroles sont criantes de vérité et déprimantes à souhait.

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s