Père Fouettard

Mon cher Père Noël

C’est la première lettre que je t’écris et comme tu vois il a fallu attendre plusieurs décades pour que je le fasse.

On va dire qu’avant j’écrivais tellement mal que je n’osais prendre le stylo maintenant avec mon ordinateur je fais des prouesses et il corrige mes fautes.

Tu sais il s’agit de cet ordinateur que je t’avais commandé juste avant d’être licencié il y a cinq ans.

M’aura-t-il porté chance ?

pn2006Aujourd’hui j’ai envie de te demander plein de biftons dans mes chaussons. Non que je sois intéressé par l’artiche j’en ai juste besoin pour vivre.

Je vais t’expliquer en fait ce qui m’attend. Le 31 décembre si tout va mal je serais Sdf et à partir du 9 janvier je percevrais une allocation de solidarité de 16,11 euros par jour. Donc payer un loyer, à manger et même les impôts va s’avérer plus que difficile.

Alors je ne demande pas grand-chose juste une tente que je pourrai monter au bord de l’eau comme les autres avec un beau duvet en plume d’oie pour les grands froid.

Puis je mettrai une dent dans une sébile espérant que la petite souris dépose son obole. Avec cette quête j’achèterai une grande bouteille de vin en plastique. Je sais ce n’est pas très bon mais c’est juste pas cher et puis ça permet de rêver.

Le rêve n’est-il pas le masque de la réalité ?

Cher Père Noël, si tu me donnes simplement le coton de ta barbe ce sera déjà beaucoup, je le mettrai au bout de mes chaussures pour les nuits de grand gel, je déteste avoir froid aux pieds.

 Tu te demandes comment j’en suis arrivé là n’est-ce pas ? Eh bien dans la maison des gens qui s’occupent de ceux qui comme moi sont sans travail on m’a fait croire en juillet dernier que tout irait bien. J’ai fait confiance comme j’ai fait confiance au monsieur qui a annoncé qu’il allait rétablir ce que l’autre monsieur avait supprimé avant lui. Mais quand j’ai posé la question à la dame des sans travail hier, elle m’a dit avec ses grands air supérieur : 16,11 euros si tu remplis toutes les conditions et elle a levé son doigt pour me montrer la sortie.

Donc ce matin je suis allé frapper dans un autre bureau : l’assistance sociale. J’ai expliqué que le 31 décembre, je rendais les clefs de mon appartement et que j’avais un besoin urgent d’un rendez-vous avec une assistante sociale, la gentille dame qui m’a reçu avec un sourire tout contrit m’a simplement dit « Revenez le 15 décembre pour prendre un rendez-vous. » J’ai répondu « Mais le 31 décembre… » Elle m’a coupé la parole « On verra ça le 15 décembre. » J’ai presque vu son index se lever aussi pour me montrer la sortie.

Au fur et à mesure que je te raconte mon cher Père Noël je me suis dit que tu ne t’étaisKnecht_Ruprecht_2_s peut-être pas le bon destinataire et que le gentil garçon qui va recevoir cette lettre et devra y répondre sera tout dépité.

Je me demande si je ne vais pas l’envoyée plutôt au Père Fouettard, je ne suis plus à quelques coups de martinet prêt.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Père Fouettard »

  1. C’est clair que ce n’est pas une fiction, là…et j’ai les poings dans mes poches qui me font trépigner de rage: comment on peut en arriver là aujourd’hui, alors qu’il y a des gens qui, eux, ne savent plus que faire de leur pognon.
    Je t’embrasse fort, je sais en attendant ça va pas te faire manger mais j’aimerais tellement t’aider…

    J'aime

  2. Jean-Charles ça fait tellement mal que ça soulage d’en parler.
    On croit toujours que ça n’arrive qu’aux autres ces choses terribles.
    Ah ! elle est la France et sa politique à la con.
    Allez, tu vas trouver une solution d’ici le 15, et tu pourras lui dire ce que tu penses à l’assistante sociale.
    Gros bisous

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s