Une nouvelle jeunesse féminine de Nicolas Pavée

Jeune jurassien de 28 ans Nicolas Pavée écrit des poèmes et des chansons, depuis 2001 il est publié dans le Coin de Table, la revue de poésie de la Maison de Poésie, c’est là que j’ai découvert ce poème extrêmement moderne.

 
Elle a déjà branché, avec visiophonie,
Son téléphone peu sexy ! Par précaution,
Sa main sort le bloc-notes avec harmonie
Coincé parmi son string, son set d’épilation.
 
Des chouchous aux cheveux, elle met son piercing,
Histoire d’être unique et violente, pimbêche !
Son Teddy n’est plus rien pour elle, et le dancing
Va demain la séduire. En boîte, elle a la pêche !
 
Tee-shirt mouillé, sa peau bat comme un batteur drôle !
Elle a le rythme fou des hordes de tam-tam
Et le délire enfin qui la cherche et la frôle
Un strip-tease devant des hommes par webcam !
 
Sa jeunesse est hélas candide et ne voit pas
Ces sales vicieux qui pullulent, des idiots
Qui cherchent du plaisir, du sexe vers ses bas,
Par ce maudit Web qui l’attend dans son studio !
 
Déjà des connectés à son site d’adulte !
Elle a des clients qui voudraient voir ses deux seins.
Ah non ! Elle a compris ! Assez de cette insulte !
L’amour (le vrai), il court sans elle, est dans dessein !
 
Elle inscrit au carnet les noms de tous ces mecs
Pour les gommer ensuite et effacer leurs vices,
Déconnecte Internet sans bruit et met au sec
Son existence trop abusée, peu novice.
 
Se coupe un téléphone rose pour la vie,
La fleur de l’amour et de sagesse ! Bimbo,
Elle aime alors se voir neuve, l’âme ravie,
Dans son miroir qui montre plus qu’un lavabo !
 
                                                 Nicolas Pavée
 
On peut le retrouver ici sur son site
 

 Poesie du jeudi a9-ana-rosa1

 

Publicités

40 réflexions au sujet de « Une nouvelle jeunesse féminine de Nicolas Pavée »

  1. On y parle de string, d’épilation, de piercing, de web, c’est effectivement un poème moderne ! 🙂
    Une très belle découverte… la jeunesse dérive alors que mes enfants entrent dans cette période pré ado. Je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer…
    Bonne journée, Jean-Charles

    J'aime

    1. Nad je ne crois pas non plus qu’ils soient tous ainsi… Et c’est peut-être volontairement accentué. J’ai pris ce poème, non pas parce que je le trouve beau mais parce qu’il met en exergue un langage, un comportement sociétal (boudiou je parle bien maintenant).
      Bonne journée également.

      J'aime

  2. Eh bien moi je ne suis pas vraiment sensible à ce genre de poésie…mais ça n’engage que moi, évidemment. Je suis allée voir sur son site, il a d’autres textes plus beaux, mais celui là, non décidément je ne peux pas…peut être à cause de la juxtaposition de tous ces mots  » modernes » comme dit Nadine…
    Bises célestes

    J'aime

  3. Me voilà enfin mon Choupi, j’ai été très prise (tu le savais 😉 ! Comme Célestine, je n’aime pas du tout, c’est rare mais ça arrive, ça ne me parle pas, ça ne m’émeut pas, je ne trouve pas ça travaillé, un simple alignement de clichés de notre époque ! Bon ça arriiive, suis peut-être trop vieille pour être sensible à ce genre de logorrhée !!! 😦
    De gros bisous♥

    J'aime

    1. Non ça ne m’émeut pas particulièrement non plus. Je l’ai mis parce que c’est résolument moderne et que ça mérite d’être connu. Ce n’est pas une question d’âge Isadèle, j’en collectionne plus que toi (damnées) mais les vers qui suivent ont sûrement été avant-gardiste avant de passer à la postérité.

      « Ainsi qu’un débauché pauvre qui baise et mange
      Le sein martyrisé d’une antique catin,
      Nous volons au passage un plaisir clandestin
      Que nous pressons bien fort comme une vieille orange. »

      « Si le viol, le poison, le poignard, l’incendie,
      N’ont pas encore brodé de leurs plaisants dessins
      Le canevas banal de nos piteux destins,
      C’est que notre âme, hélas! n’est pas assez hardie. »

      « Il en est un plus laid, plus méchant, plus immonde!
      Quoiqu’il ne pousse ni grands gestes, ni grands cris,
      Il ferait volontiers de la terre un débris
      Et dans un bâillement avalerait le monde. »

      « C’est l’Ennui!- L’oeil chargé d’un pleur involontaire,
      Il rêve d’échafauds en fumant son houka.
      Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat,
      Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère! »

      Je ne fais pas de comparaison, je cite c’est tout. J’essaie de mettre les choses dans un contexte. J’ai volontairement pris Baudelaire, je suis peut-être surprenant. Je voulais juste éveiller la curiosité.

      J'aime

      1. Je suis d’accord choupi-arles !!! 😆 Mais Baudelaire c’est Baudelaire et on ne peut pas comparer dans la mesure où l’on ne sait pas ce qui passera à la postérité dans les poètes contemporains ! Il faut quand même une musicalité, une rage (qu’avait Baudelaire) pour susciter des émotions ! 😉 Bises♥

        J'aime

        1. J’ai voulu faire une comparaison volontairement surprenante pour étayer mon propos. En tout cas ce texte a été choisi par la Maison de Poésie et j’imagine que ce n’est pas tout à fait par hasard .;-)
          Bonne journée. 😀

          J'aime

  4. Hello Jean-Charles,
    J’arrive de chez Eeguab… le choc ! Entre Allais et Pavée ça ma fait faire un grand écart 😆
    Je n’aime ni l’un ni l’autre !
    Et que diront les d’jeunes au 22e siècle de cette écriture « moderne » de son temps de ce jeune Pavée ? Trouveront-ils que c’est un martyre de lire ces poésies, comme l’imparfait du subjonctif d’Allais ? 😉
    Bon choix, j’aime être décoiffée 😆
    Bonne fin de semaine et gros bisous dans le vent du Nord 😥 😥 😥

    J'aime

      1. Ah Soène ton commentaire me surprend. C’est dans ce sens que j’ai pris cette poésie parce que c’est résolument moderne. Je n’aime pas particulièrement, je ne déteste pas non plus, c’est 21è siècle.
        D’autres ont dit, écrit des choses que l’on aime aujourd’hui mais qui étaient sûrement dérangeantes à l’époque.
        La prochaine fois que tu monteras à Paris, fais moi signe, je le passerai la main dans les cheveux ( j’aime être décoiffée ). 😀

        J'aime

    1. Ah Soène ton commentaire me surprend. C’est dans ce sens que j’ai pris cette poésie parce que c’est résolument moderne. Je n’aime pas particulièrement, je ne déteste pas non plus, c’est 21è siècle.
      D’autres ont dit, écrit des choses que l’on aime aujourd’hui mais qui étaient sûrement dérangeantes à l’époque.
      La prochaine fois que tu monteras à Paris, fais moi signe, je le passerai la main dans les cheveux ( j’aime être décoiffée ). 😀

      J'aime

      1. Le même com 2 fois, Jean-Charles, rien que pour moi 😉
        OK, je note un rv à Paname, je mettrai de la laque 😆
        Cette semaine, pas mal de poètes contemporains, c’est rigolo cette coïncidence.
        Bises

        J'aime

  5. Ben franchement JC, je trouve ça plutôt nase… pardon d’être franc mais c’est mon ressenti… l’univers est moderne mais ce genre de rimes n’a rien de moderne… faire rimer bimbo avec lavabo et web cam avec tam tam…hum hum hum…
    Ceci dit, tu fais découvrir autre chose et tu as raison…

    J'aime

    1. Et bien à lire tous les commentaires sur cet auteur j’ai envie de dire ceci 😉

      Quand j’étais petite que l’on me présentait un plat que je n’aimais pas, ma mère me disait toujours :

      « Tu ne dois pas dire que ce n’est pas bon, mais simplement dire que tu n’aimes pas » 😉 Voilà toute la nuance 🙂

      Perso suis allée lire le recueil de ce jeune homme et je le trouve très talentueux!!! N’oublions pas que c’est un auteur du 21 ème

      siècle, alors pourquoi le comparer à Rimbaud ou Verlaine et qui sais-je encore, à savoir que ces deux poètes en dehors de leurs écrits

      ne sont pas de grands exemples de sagesse 😉

      Quand je lis ton commentaire MTG je suis presque gênée de proposer ma poésie par moment , même si je le dis sur mon blog que je

      n’ai pas la prétention d’être poète.

      Est poète aussi celui qui vous donne l’envie

      D’aimer la poésie

      En partageant des mots jolis ou moins jolis

      Empruntés à autrui

      Partagez tout ce qui vous passe par la tête

      Sans vous prendre la tête

      Et pourquoi pas de sexe

      N’ayez aucun complexe

      En pratiquant cet art qui plane sur nos vies

      Chaque jour devient alors poésie.

      Cela me ferait plaisir MTG que tu viennes me lire 😉

      http://lecoindemapoesie.apln-blog.fr/2014/05/14/lane-vert/

      Je considère Jean-Charles que tu as très bien fait de partager avec nous cet auteur des temps modernes!!!

      Bisous et bon week-end.

      Domi.

      J'aime

      1. Ah Domi mon Zoro en cape blanche… Là on est dans l’opposition nord-sud, je rigole. Et la franchise de MTG est appréciable s’il n’aime pas coucher sa bimbo dans le lavabo ça le regarde. IL dit que c’est nase, pas bon, et quand on est un artiste on doit être capable de l’entendre.
        ET d’ailleurs comme tu le dis sur son site, le jeune Nicolas, écrit d’autres choses.
        Je tiens juste à dire que c’est un texte retenu et paru dans l’opus de la Maison de Poésie c’est là où je l’ai trouvé.

        J'aime

  6. un poème, un état d’esprit, une façon de faire, une façon de paraître…Société moderne, où tout n’est que matériel mais pour les jeunes gens d’aujourd’hui tellement essentiel….
    Merci pour cette belle découvert qui nous incite à la réflexion et au partage
    bisous
    nélinha

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s