Kiki de Montparnasse

Kiki fut la muse, l’amante, la putain du tout Paris. Elle rencontra les plus grands, posa pour Modigliani ou Foujita fut la compagne de Man Ray, rencontra Desnos, Eluard, Breton et bien d’autres.

Kiki posa, dansa et chanta. Elle naquit en 1901 et mourut en 1953.

Catel et Bocquet en ont fait une BD publiée chez Casterman, que j’ai lue et dont j’ai extrait les dessins ci-dessous. DSC_0066DSC_0067DSC_0068 DSC_0069DSC_0070

Publicités

10 réflexions au sujet de « Kiki de Montparnasse »

  1. Jolie évocation de l’ époque des filles de joie si bien chantées par Brassens.
    Des petites fleurs, des petites vertus, mais un cœur souvent gros comme ça.
    Kiki de Montparnasse, petite sœur de Lulu la Nantaise?
    Toute une époque, comme disait Blier dans les films dialoguée par Audiard…

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s