PROJET / FARNIENTE

L'ennui par Amumu
L’ennui par Amumu

projet, dimanche, emmerdement,  penser, intimité, hésiter, oppresser, pluie, savoir, morosité, panne, créatif, silence, bâiller,  fatigue, mourir, soupir, ralenti, routine, figé, vide, whisky, xyste, zigzaguer.

 

Projet : Farniente

C’est ainsi que je passe mes dimanches et je n’aime pas du tout que quelqu’un m’oblige à transgresser cette règle. Je n’ai pas de famille, pas d’amoureuse attitrée donc personne pour me dire « lève-toi. Fais ceci, fais cela. On va déjeuner chez maman à midi… » Moi, je n’ai pas d’emmerdements de ce genre, je n’ai que moi à penser.  

Je peux laisser mes chaussettes trainer par terre dans la salle de bains, ne pas faire mon lit pendant une semaine, zigzaguer dans le couloir lorsque j’ai forcé sur la bouteille de whisky. Personne ne dit rien.

J’ai un avantage : l’ennui, connais pas. Je goûte le silence et je m’en délecte.

Pour moi le dimanche signifie vivre au ralenti. Je bâille sans mettre ma main devant ma bouche, je somnole sur le sofa devant Michel Drucker et surtout, je fais le vide dans ma tête.

Quand le temps est à la pluie certains se laissent envahir par la morosité, ce ressenti vis-à-vis de la couleur du ciel me parait bien étrange. Plus il pleut dehors, plus il fait soleil dans ma tête, c’est ce qui maintient mon moral au meilleur niveau.  

Mon seul ennemi est la fatigue qui m’envahit chaque fois que les mots en lignes serrées se déversent sur les feuilles que je remplis recto-verso, mots sans suite, que j’ai du mal à relire après. Ou bien à l’inverse lorsque je suis en panne devant une page blanche et que je laisse crisser la pointe de ma plume sur le papier, dessinant des figures insensées, secouant le bras violemment pour faire des tâches, cherchant quelque chose de créatif, réinterprétant les tests de Rorschach à ma manière.

La connerie humaine m’inspire et me fait pousser des soupirs d’aise tellement elle est mienne, je la connais bien, je la moque, elle est ma routine, avec elle, parmi elle, je me sens comme un chien de Pavlov dressé pour l’habitude. Cette habitude qui n’est autre qu’une bouée de secours permettant à mon esprit de vaquer à ses propres pensées.

Le manque d’air m’obsède. Je suis né avec le cordon ombilical enroulé autour du cou, né bleu comme un schtroumpf et contre toute attente ce n’est pas ce qui me pousse à vivre à cent à l’heure, j’ai le temps, comme j’aurai aussi celui de mourir.

Partager mon intimité peut être quelque chose d’éprouvant car je peux rester des heures entières à contempler mes doigts de pieds. J’ai une attention toute particulière pour ces petits os qui m’aident à rester debout.

Savez-vous qu’en perdant le gros orteil on perd aussi l’équilibre ?  

c3a9critoire-vanishingintoclouds3

 

 

 

Publicités

35 réflexions au sujet de « PROJET / FARNIENTE »

    1. Vivre seul n’est pas forcément un choix et pour le vivre dans les meilleures conditions autant le faire dans les conditions qui correspondent à chacun. La seule obligation est d’acheter… autant de paires de chaussettes qu’il est nécessaire. 😆

      J'aime

  1. Tu crois que tu as besoin du gros orteil en moins pour perdre l’équilibre ? Aaaarf !!! Ce programme est réjouissant, tout pavlovien qu’il fût !!! Tu m’épates en ce moment choupinet, tu m’épates !!! Bravo, je suis encore bouche bée devant mon écran, je cherche la « cochonceté » comme dirait notre So’N mais force est de reconnaître qu’il n’y en a point ! 😆 ça alors ! 😀

    J'aime

    1. Tu es en train de me faire remarquer que mes instincts primaires sont en voie de disparition 👿 !!!
      Force m’est de constater qu’en l’absence d’un gros orteil et la rapidité avec laquelle le whisky s’évapore tenir la cap est aléatoire. J’ai fait quelques dévotions à sainte Soène ces dernière semaines ont dirait que ça porte ses fruits si je peux m’exprimer ainsi. 😉

      J'aime

  2. JC ton projet « Fairerien » (j’suis français moi, Monsieur) est vraiment top psychologie, Pavlov, Rohrschach, Drucker, que du bon, autant en emporte le divan. Quant au gros orteil un conseil, mets-y du tien, ou metatarsien. Je suis d’un drôle moi ce samedi d’ennui.

    J'aime

    1. Mais oui Modrone c’est psycho logique… et toi d’y ajouter Chapier et son divan mythique ainsi qu’Aroun Tarsien, j’me trompe sans doute, et ses éruptions volcanologiques… Ben dis donc on s’ennuie pas ici !

      J'aime

  3. Hé ben, je me demande s’il ne vaudrait pas s’ennuyer un peu le dimanche…Warf. On n’est jamais content. La solitude est partout et tout le temps et l’on n’est pas plus seul seul qu’accompagné.
    La chute est excellente et c’est vraiment une chute en plus…

    J'aime

  4. Jean-Charles, ça te réussit bien tes dévotions à mon Pseudo 😆 Tu dois continuer 😆
    Un billet autobiographique 😆
    On est raccord 😆
    Je m’ennuie beaucoup au boulot, en ce moment, et j’aime mes dimanches à traîner sans rien faire, pas même bloguer, ça recharge mes batteries.
    Par contre, j’ai horreur des chaussettes sales dans la salle de bains, je fais mon lit tous les matins et je ne bois pas de whisky 😉
    Mais je te rassure, j’ai toujours, quelque part, un petit « bordel » dans ma maison rangée !
    Bon dimanche et gros bisous

    J'aime

    1. C’est ennuyeux quand tout est rangé… j’aime le désordre qui n’est pas forcément le bordel. S’ennuyer ua boulot mais je crois que la fin est proche pour toi, imagine rien que des dimanches à venir.
      Mes chaussettes ne sont pas sales, elles sentent juste les pieds..Hahahh
      Bon dimanche So’N

      J'aime

  5. Erreur ! Il faut apprendre à s’ennuyer cela rallonge la vie, du moins le temps passe moins vite. Quel temps passe le plus vite : Une heure à faire l’amour ou une heure chez le dentiste ? Choisi ton camp camarade !…

    J'aime

  6. Exactement, bien sûr ! tout à fait ! j’aime ce farniente, mais je peux te rassurer il peut se vivre à deux, suffit de trouver la personne qui l’accepte,, mon compagnon me l’a appris ! youpppi !!! en lisant ce texte j’ai fait une autre découverte, le gros orteil porteur de mon équilibre, zut, l’hallus valgus les déplace vers l’extrême opposé, donc , je plâne.
    et puis encore une autre découverte, hier matin sur la cinq, Gustave Courbet et là on se comprend, j’ai adoré ce personnage peu singulier. Merci pour tout (rires)

    J'aime

    1. Je connais plein de choses qu’on peut faire à deux et celle-ci peut-être ! 😛
      Oui j’ai lu ça dans le temps qu’on pouvait perdre l’équilibre sans le gros orteil alors je le soigne maintenant.
      Gustave Courbet était un personnage fort en gueule en plus d’être un peintre avant gardiste 😉 . J’ai lu il n’y a pas longtemps un bouquin de Christine Orban appelé « J’étais l’origine du monde » dans lequel elle se met dans la peau du modèle qui a posé pour le tableau éponyme.

      J'aime

  7. Entre se regarder les orteils et se mirer le nombril mon choix est fait!!! J’aime ta conception d’un dimanche de pluie, où la plupart s’emmerde comme des rats morts!!! Perso moi ça m’énerve quand on m’oblige à bouger le dimanche 😉
    Bel exercice si toutefois ceci est un exercice, car cela semble couler de source!!!
    Bonne soirée!!!
    Domi.

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s