La vie est belle

            ® Leiloona
® Leiloona

La vie peut parfois sembler longue ensemble. Il arrive qu’on n’ait plus rien à se dire mais ça ne dure qu’un instant. Les souvenirs sont inscrits au fin fond du cerveau et si l’ennuie se fait sentir la boite de Pandore s’ouvre pour raviver la flamme vacillante.

On semble s’ennuyer, chacun affairé mais détrompe-toi ! C’est une pause bien méritée pour elle comme pour moi. Lui dire que je l’aime la ferait bien rigoler. Ce n’est pas ce qu’elle a envie d’entendre. Elle le sait, elle n’en doute pas un instant.

Je regarde mes mains, qui l’ont touchée, caressée, éprouvée sans que je m’en lasse, sans qu’elle s’en lasse. J’espère. Sur mes doigts est inscrite  l’empreinte de son corps et chaque fois que je les regarde, je suis au regret qu’ils ne parlent pas. Les doigts sentent ce que les yeux ne voient pas.

Sa peau est encore douce…Mais c’est sans intérêt pour toi. Pourtant, elle est toujours attendrissante quand elle est nue sur le lit et je ne la désire que plus. Eh oui ! Ne crois pas que la passion s’étiole avec le temps. Tout est question d’osmose, de vouloir.

Elle aime le rosé frappé, quand le verre mouille la main parce que le contenu est glacé. Cette main qu’elle essuie d’une façon gracieuse alors que ses yeux me cherchent. Cette main qu’elle passe au creux de mes reins, dessinant mes fossettes, cette main irrésistible, qui…

Il y a longtemps qu’elle m’a envoûté mais je n’ai aucune envie d’en rompre le charme. Pourtant tu te demandes pourquoi je suis dubitatif. Ce qu’elle vient de m’annoncer m’a laissé interdit. Je ne sais que dire.

Je devrais m’en aller sur le champ, la gifler ou grimper l’escalier pour m’enfuir. Mais je n’ai pas le courage de partir. J’essaie de digérer ce qu’elle vient de m’apprendre. La claque c’est moi qui l’ai prise elle est aussi violente que si j’étais allé me jeter sur un bus à cinquante kilomètres heures. Je suis K.O.

Je cherche la solution en contemplant le bout de mes doigts, dire que je suis heureux peut-être pas ! L’idée de la partager avec un autre m’est insupportable, elle n’a toujours été qu’à moi et à moi seul. Rire ou pleurer, je ne sais plus, voilà qu’à presque soixante ans ma vie, nos vies, sont bouleversées.

Tu ne vois pas le sourire qu’elle affiche au coin des lèvres, malicieux, parce qu’elle est heureuse. Radieuse même. Quant à moi je perds mon calme, j’ai besoin de courir, de crier, de grimper les marches quatre à quatre, de taper dans le mur. Je suis énervé comme une puce.

Aussi incroyable que ça puisse paraître, je vais enfin être papa.

une-photo-quelques-mots1-300x199Ecrit pour l’atelier d’écriture : Une photo, quelques mots chez Leiloona

Publicités

9 réflexions au sujet de « La vie est belle »

    1. Coucou Cat. je crois effectivement t’avoir tout donné en ce qui concerne le Printemps coréen, je n’étais pas ces derniers temps un lecteur compulsif. 😀 en tout cas moins enthousiaste que pour le Japon.
      Romantique, romantique… est-ce que j’ai une gueule de romantique moi !
      A bientôt.

      J'aime

    1. Incredible, isn’t it ?
      À l’origine elle lui annonçait qu’elle avait un amant mais ça ne me plaisait pas – macho, qui ? – tellement commun n’est-ce pas que je ne m’en sortais pas. Mais après quelques verres d’eau bien glacés cette idée lumineuse m’est venue. 😛 😆

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s