Polisse de Maïwenn

Polisse c’est l’histoire d’une équipe ou plutôt c’est la vie d’une équipe de la Brigade de Protection des Mineurs à Paris. La réalisatrice s’est inspirée de faits réels pour filmer tambour battant. La mise en scène est agressive, les images sont chocs, et donnent vie à ce long métrage d’une durée de 2 heures.

C’est un film difficile, implacable, s’il raconte le quotidien d’enfants abusés d’une manière très crue, s’il met en scène des flics qui pètent un câble dans leur relation personnelle parce que ce qu’ils découvrent dépasse l’entendement mais surtout parce qu’ils n’ont guère de solution et qu’eux-mêmes se trouvent dans une impasse face à cette violence.

 

Dans Polisse il y a des d’enfants violés par leurs pères parce qu’ils les aiment trop confieront ces enfants toujours inquiets du sort qui sera réservé à leur bourreau. Et puis il y a une maman qui explique qu’elle caresse son enfant parce que de cette manière il sera plus calme la nuit. Et puis…

Et puis il y a une ribambelle d’acteurs sans qui le film ne pourrait être ce qu’il est. Karine Viard, Marina Foïs et quelqu’un qu’on n’aurait jamais pu imaginer dans ce registre, quelqu’un que je n’aime pas ou plutôt que je n’aimais pas et qui là, m’a bluffé, un Joey Star qui crève l’écran tellement son charisme est hors norme quand il sait canaliser la folie qui l’anime. Chapeau monsieur Joey Starr

Ce film m’a tiré des torrents de larmes, sans doute parce qu’à ce moment mon émotivité était à son comble mais je reste persuadé que le thème et la réalisatrice y sont pour beaucoup.

Il est réalisé par Maïwenn, actrice et réalisatrice, dont le parcours est relaté ici.

Synopsis :

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs 

Le quotidien des policiers de la BPM (Brigade de Protection des Mineurs) ce sont les gardes à vue de pédophiles, les arrestations de pickpockets mineurs mais aussi la pause déjeuner où l’on se raconte ses problèmes de couple ; ce sont les auditions de parents maltraitants, les dépositions des enfants, les dérives de la sexualité chez les adolescents, mais aussi la solidarité entre collègues et les fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables ; c’est savoir que le pire existe, et tenter de faire avec… Comment ces policiers parviennent-ils à trouver l’équilibre entre leurs vies privées et la réalité à laquelle ils sont confrontés, tous les jours ? Fred, l’écorché du groupe, aura du mal à supporter le regard de Melissa, mandatée par le ministère de l’intérieur pour réaliser un livre de photos sur cette brigade.

Voici le lien du film entier que je vous invite à visionner parce qu’il ne sera peut-être pas longtemps en libre accès.

Publicités

16 réflexions au sujet de « Polisse de Maïwenn »

    1. Le simple fait que Joé Star soit présent me l’interdit. Il est ce qu’il y a de pire dans la nature humaine: « la violence envers les femmes ». Il est la lie de l’humanité et ne mérite même pas le nom d’Homme !

      J'aime

  1. Il a fait du bruit à sa sortie mais je ne sais pas si je pourrais le voir moi aussi ! Hormis Karine Viard, je n’aime ni Maiwenn ni les autres acteurs (bah oui, ça m’arrive^^). Merci pour le lien en tous cas, je vais voir si je me décide cet après-midi, je dois m’avancer pour la semaine prochaine mais si j’ai un coup de mou, je visionnerais !!! 🙂

    J'aime

    1. Ce n’est pas un grand film en soi mais il a quelque chose de commun avec ce que j’aime dans un certain cinéma asiatique, c’est qu’on ne se voile pas la face, les choses sont ce qu’elles sont et si on en parle, on ébauche pas seulement on en parle. Quant à Joey Star il est époustouflant.

      J'aime

  2. vu il y a quelques mois, j’avais adoré, et pleuré juste sur un passage (le petit garçon retiré à sa mère). sans doute parce que cela ressemble fortement à mon quotidien social, donc « habituée » mais toujours aussi révoltée. Les comédiens sont magnifiques, surtout Marina Fois et la fin du film coup de poing ! c’est sûr, tu finis la bouche ouverte, hébété ! 🙂
    J’ai eu un oncle dans la police, il s’est suicidé avec son arme à feu 😦

    J'aime

  3. Je vais voir si je peux l’emprunter en DVD car je ne l’ai pas vu au cinéma (il faut dire que je ne suis pas fan du cinéma français… mais je reconnais qu’il y a de bons films de temps en temps).
    Bonne semaine !

    J'aime

  4. Si vous vous attendez à  » bienvenue chez les bisounours  » c’est raté !
    J’ai beaucoup aimé ce film. Les acteurs jouent juste et sans pathos. Il ne retrace, en fait, qu’une infime partie de la vie d’une brigade des mineurs. La réalité est beaucoup plus hard, hélas !

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s