Cyanure de Camilla Läckberg

Martin Molin, flic de son métier, accompagne sa petite amie Lisette à la réunion de famille organisée par Ruben, le grand-père de la jeune femme, sur l’île de Valö. Elle y retrouve son père Harald, fils aîné de Ruben, sa mère Britten et son frère Matte. Sont également présents Gustav son oncle, fils cadet de Ruben, sa tante Vivi et ses cousins Bernard et Miranda. C’est peu avant noël, la tempête fait rage sur l’île et la neige recouvre rapidement les lieux.

Ruben le patriarche est outrageusement riche et lâche les couronnes avec parcimonie selon sa descendance, pourtant… Et chacun souhaiterait pouvoir toucher sa part d’héritage au plus vite. Le père et grand-père est malade, et se déplace en fauteuil roulant.

Alors que tout le monde est installé autour de la table, Ruben assène à chacun sa vérité et s’emporte « Mais vous m’avez trahi, tous ! Vous avez détourné, dépensé et dilapidé ce que je vous ai donné ! Et maintenant je vous le dis : ça suffit ! Ruben tapa du poing sur la table et tout le monde sursauta. »

Puis il continue en disant « J’ai l’intention de vous déshériter, sachez-le ! Tous ! Le testament est rédigé et signé, la signature est authentifiée, vous n’obtiendrez que ce que la loi m’oblige à vous donner. »

Fier de son effet, Il lève son verre, boit puis s’écroule sur la table. Raide mort.

Empoisonnement par du cyanure constate rapidement le policier d’après les traces laissées sur le verre. En attendant les analyses du laboratoire Martin Mollin doit se débrouiller seul pour tirer cette affaire au clair. L’île est maintenant isolée du continent en attendant que le temps s’arrange et que le brise-glace trace un chenal, même le téléphone est coupé la ligne s’est rompue sous le poids de la neige..

Les inimitiés et les secrets familiaux vont éclater au grand jour. Mais qui avait intérêt à tuer et pourquoi ? Telles sont les questions auxquelles le jeune flic va devoir répondre pour démasquer le coupable. « Martin aurait bien aimé avoir ne serait ce qu’une infime partie du génie de Sherlock Holmes et de son don pour résoudre les mystères qui paraissaient insolubles. »

Impossible de ne pas penser aux dix petits nègres d’Agatha Christie dans ce huis clos forcé même si l’auteur fait référence à Sherlock Holmes. Ce petit livre de 157 pages n’est pas un polar indispensable mais il n’en reste pas moins agréable à lire, divertissant. Édité dans la collection Actes noirs chez Actes Sud, la couverture, noire, cartonnée, intérieure rouge est magnifiquement tape à l’œil.

J’ai lu de bonnes critiques à propos de l’auteur, pas forcément pour cet ouvrage. Je tenterai donc une autre approche puisque ma médiathèque favorite compte quatre ouvrages de cette romancière suédoise.

Le livre commence ainsi :

« Ça sentait de nouveau la neige. Noêl était dans moins d’une semaine et le mois de décembre avait déjà apporté son lot de froid et de flocons. Pendant plusieurs semaines, une glace épaisse avait recouvert la mer, mais le redoux de ces derniers jours l’avait rendue fragile et traitresse. »

Et finit ainsi :

« Il restait cinq jours avant noël. »

L’auteure :

Née en 1974, Camilla Lackberg est l’auteur d’une série de romans policiers mettant en scène le personnage d’Erica Falck. Ses ouvrages caracolent tous en tête des ventes en Suède comme à l’étranger. Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru La Princesse des glaces (2008), Le Prédicateur (2009), Le Tailleur de pierre (2009), L’Oiseau de mauvais augure (2010) et L’Enfant allemand (2011).

Publicités

6 réflexions au sujet de « Cyanure de Camilla Läckberg »

  1. Le bug continue ! Il vient de me manger mon message si je laisse l’adresse « yahoo ». J’essaye avec gmail ! Rooh quelle pénibilité ces comm’. Je disais que Voilà un beau billet qui donne envie. J’essaierai un jour, maintenant que j’aime la littérature venue du froid ! 🙂

    J'aime

    1. ah oui ! Je suis un peu resté en dehors de la blogo ces derniers jours et j’ai aperçu quelques billets à ce propos.
      Ah oui tu n’as jamais lu cette littérature. Tu n’as jamais lu le monde de Sophie ?

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s