Casse-tête

Quel casse-tête ! Je découvre des mots que j’oublierai aussi vite comme orthodromie que je dois insérer dans un petit texte et qui signifie d’après internet chemin le plus court entre deux points.

Dans l’ivresse de cette découverte j’ai cherché, si en décomposant ce mot je pouvais en trouver la signification plus facilement. Commençons par la fin : dromie désigne une espèce de crabe à carapace velue ; quant à ortho c’est un préfixe qui indique la justesse, la droiture.

J’en déduis que marcher en crabe pourrait être l’équivalent de l’orthodromie. Impensable me dis-je, l’expression populaire veut dire marcher de travers, de coté. Soit ! Alors avais-je regardé un crabe aller de la plage à la mer (deux points) et si oui, n’utilise-t-il pas le plus court chemin lorsqu’il n’y a pas de rocher pour le détourner de son objectif ?

Me voilà dans le brouillard avec tout ça. Mes lecteurs assidus vont être décontenancés de ne pas retrouver ici ma plume outrancière. Je ne parle en effet, ni de sensualité ni d’érotomanie, c’est EX CEP TION NEL !

Retour à mes préoccupations, ortho on l’a vu plus haut est un préfixe et graphe puisqu’il fallait bien y venir, vient du grec et veut dire écrire donc orthographe signifie écrire bien, écrire juste.

En ce qui me concerne il y a longtemps que j’ai tenté de mettre en pratique cette résolution, en vain ! J’ai pourtant investi dans des guides de grammaire comme Grévisse ou de conjugaison comme Bescherelles, que je n’ouvre plus jamais tellement ma cervelle déborde de consignes qui s’interfèrent. Cela me vaut parfois de recevoir des courriels dans lesquels des cascades de règles me sont énoncées comme rappel au béotien que je suis.

Quand j’ai une idée, je note les phrases dans mon carnet pour les utiliser au gré de mon envie, comme celles-ci :

♦ Elle ne fera plus son cinéma, l’étoile filante des nuits agitées croupit maintenant au fond d’un sous-bois, les bras en sang, le corps couvert d’ecchymoses, le visage ravagé par la souffrance figé en un rictus démentiel. Violentée, elle est méconnaissable, sauf à regarder les bijoux si personnels qu’elle porte encore. Elle n’a pas eu de chance en tombant entre les mains de ce psychopathe qui l’a abordée au Moulin de la Galette. Son cauchemar à commencé dès l’arrêt de la nacelle du funiculaire dans un tintamarre assourdissant. Elle a senti cette piqûre de GHB qui l’anesthésia partiellement. Mais elle a tout vu, tout entendu, tout ressenti même si elle n’habitait plus son corps…

En fait quand je n’ai pas encore trouvé la clé de l’énigme, et lorsque je n’arrive pas à donner de la couleur aux mots, les poser ou les dessiner au stylo à plume m’ouvre des horizons insoupçonnés.

Peut-être qu’un jour vous me demanderez une dédicace lorsque cette nouvelle sera devenu le best seller de la blogosphère. Pour l’instant je dois vous remercier de m’avoir accompagné dans le brouillon de mes pensées.

les mots qu’il fallait utiliser :

guide – retour – nuit – couleur – dédicace – clé – cinéma – rocher – brouillard – étoile – orthodromie – exceptionnel – cascade – oublier – nacelle – sensualité – résolution – graphe – ivresse – galette – tintamarre – impensable

 Sur une idée d’Olivia sur le blog désirs d’histoires

Publicités

34 réflexions au sujet de « Casse-tête »

  1. Excellente réflexion très cohérente au final et instructive.. mais cela n’est pas le tout, il serait peut être de s’y mettre et de nous rédiger ton texte… Comment ? Il est fait ? Je l’ai lu ? waouh ! comme dirait le premier lecteur du jour.. quelle performance !

    Coincoins réfléchis !

    J'aime

  2. Excellente réflexion très cohérente au final et instructive.. mais cela n’est pas le tout, il serait peut être TEMPS de s’y mettre et de nous rédiger ton texte… Comment ? Il est fait ? Je l’ai lu ? waouh ! comme dirait le premier lecteur du jour.. quelle performance !

    Coincoins bégayants

    J'aime

    1. Je ne suis pas aussi prolixe que toi mon canard, moi je fais mon texte je place mes mots et puis au revoir ! 😛 😛
      Bon je dois dire que cette fois-ci c’était pas trop facile, mais ça l’est jamais ! 😛 Hein ?

      J'aime

      1. Juste dans la manière de traiter le sujet, dans son originalité… On met dans un panier, on secoue et hop il en sort un lapin, un bouquet de tulipes (ou de pivoines, j’aime bien les 2), un violoncelle et le tout donne une très belle image…Je délire…suis trop fatiguée pour développer… Enfin j’ai beaucoup aimé. Voilà.

        J'aime

  3. Bizarrement je trouve que les mots que l’on ne connaissait pas avant d ‘ecrire le texte se retiennent facilement et ne s’oublient pas si vite 🙂
    J’ai bien aimé la cascade de règles ( entre autres) : texte interessant pas brouillon du tout !

    J'aime

    1. Euh non j’ai fait gaffe pour que ça ne soit pas trop brouillon ! 😀
      Peut-être qu’on retient mieux les mots lorsqu’on s’oblige à les employer mais parfois on oublie, ça m’arrive, c’est grave docteur ? 😳

      J'aime

    1. Les mots nous font des surprises lorsqu’on se laisse bercer par eux. 😛 Personnellement lorsque je commence un texte, je n’en connais ni le déroulement ni la fin, les mots s’alignent un à un avec ou contre mon gré.

      J'aime

    1. Ah 😳 😳 Je ne sais plus quoi dire. !
      Comme tout le monde merci maman, papa, puis merci à mon prof de 7ème qui me tapait sur les doigts avec sa règle en fer puis aussi à mon prof de français de 3ème qui a dit que c’était inutile de se casser la tête qu’on était des cons en début d’année mais qu’on le serait encore à la fin…
      Excuse-moi Soène je n’ai pas prévu de discours ni préparé mon costume de pingouin pour cette cérémonie…
      Pour la dédicace je t’envoie en message privé mes références bancaires… 😀

      J'aime

  4. Oh ! Depuis qu’il a mis sa casquette de Milord anglais, comment y se la pète notre choupinet national !!! 😀 Excellent, rien à ajouter…. (ah si, je n’ai pas fait les corrections, hé hé, en ai repéré une ou deux.^^..)

    J'aime

    1. Ma casquette hahah ça me fait marrer ça ! 😀
      Je les ai laissées pour toi, pour voir si elles allaient te sauter aux yeux. hohihi !
      Imagine chère amie si tu devais corriger ma prose avant parution quelle galère ce serait pour toi ! Le manque de temps, les prises de tête.

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s