Carnet de voyage

Les mots en « k » cette semaine chez asphodèle dans le cadre des plumes de l’année 

J’avais parcouru un nombre de kilomètres étonnant à la recherche de sensations fortes et de découvertes extraordinaires.

Le voyage fut un peu long pour aller jusqu’en Norvège sur mon Piaggio 125cm3. Quitter Paris en juillet pour me retrouver à Oslo 10 jours plus tard avec un temps s’il était beau pour l’endroit, nécessitait d’enfiler pull et blouson pour rouler même en plein soleil. Dingue de mon 2 roues, amoureux des escapades, j’avais entrepris bien des traversées mais là j’étais parti à la découverte des Fjords, du soleil de minuit et des krills dans leur élément naturel.

Me retrouver presque au Pôle Nord, avec ces journées sans fin et ces prédatrices qui tournaient autour de mon scooter m’émoustillait, mais je ne savais résister à ces beautés blondes. Et à l’idée de plonger dans l’eau glacée après avoir effeuillé la marguerite…

Chaque fois je sortais de ce rêve brutalement lorsqu’il s’agissait de me jeter dans le lac. Je n’arrivais pas à franchir ce stade, même si dans mon imaginaire, une kyrielle de jeunes filles au sourire alléchant m’invitait à les rejoindre, poitrines arrogantes.

Au grand Nord un peu froid, je penchais plus pour l’été surchauffé de Tokyo.

Je préférais sans conteste les Onsen du japon, ces bains d’eau chaude que l’on prenait en pleine nature, face au mont Fuji embrumé. L’inconvénient majeur était que ces ablutions n’étaient pas mixtes ; pour jouir de ces eaux thermales il me fallait éviter de les fréquenter à l’heure ou les kamikazes enlevaient leur kimono après avoir pratiqué leurs katas avec ostentation, laissant leurs muscles bandés et triomphants.

J’aimais découvrir lors du rituel du thé, les kanjis dessinés au pinceau sur les vêtements féminins qui, dans un enchevêtrement sensuel me rappelaient soit la posture de l’enclume ou Andromaque au galop, deux de mes positions préférées du Kamasûtra. Mon karma en avait décidé ainsi. Je supposais que dans une vie antérieure j’avais vécu sous les traits de libertins notoires.

De l’autre côté de la terre, près d’Adelaïde en Australie, j’appris la patience, en observant un koala mangeant ses feuilles d’eucalyptus alors qu’un kangourou agitant ses poings comme un karatéka énervé attendait de le boxer s’il tombait de son perchoir. J’observais la scène, me grattant le képi en me pourléchant les babines de kakis juteux et de kiwis bien mûrs dont le jus dégoulinait sur mon menton pour finir sur mon keffieh déroulé.

Mon problème était kafkaïen, depuis toujours j’ignorais la géographie et être confronté à l’écriture m’ouvrait des horizons qui mettaient mon peu de connaissances en péril, moi qui sans honte aurais pu placer le Kilimandjaro au Kurdistan ou qui serais passé à côté d’un gisement de kaolin sans même le savoir, que devais-je faire ?

C’est là où menaient les excès de kouglof et de karaoké, qui me creusaient des cernes sous les yeux comme si j’avais abusé de khôl mais pas un kilogramme supplémentaire n’entachait mon corps malingre.

 

J’ai kiffé vous emmener dans mes délires et j’espère que vous n’aurez nul besoin de kleenex pour pleurer sur mon sort ; je le confie ici, j’ai raté khâgne mais aussi mon entrée chez Kiloutou mais je n’en suis pas pour autant knock-out.  

   

Voici les mots qu’il fallait utiliser : kyrielle – képi – kaolin – kaki – koala – kangourou – kilomètre – krill – kamikaze – kiwi – khôl – kimono –

 

Publicités

27 réflexions au sujet de « Carnet de voyage »

  1. Hé bé mon kochon, tu t’es lâché grave !!! La posture de l’enclume ou Andromaque ??? Je connais celle de Racine mais nous ne devons pas avoir le même kamâ-Sûtra ! 😀 Je pense que le Japon conviendrait mieux à ta nature exubérante et libertine que la Norvège, tu aurais vite fait de choper un rhume vu les tenues dans lesquelles tu aimes te promener… 😉

    J'aime

    1. Tu parles de mon pyjama rose ? 😀
      Pourtant en Norvège elles se mettent les fesses dans l’eau froide 😛 mais il est bien possible qu’au pays du Soleil Levant les femmes me conviendraient plus. 😛
      Mou Kokin, ah ke non 😛

      J'aime

  2. J’ai kiffé cette délirante aventure. 🙂 As-tu penser à emporter une loupe pour l’observation du krill ? 😉 Tu aurais pu prendre une combinaison de surf pour te baigner dans les eaux glacées du nord. 😉 Quand aux bain face au mont Fuji j’adhère. 🙂

    J'aime

    1. Je vais au kiosque, j’en ai pour deux secondes avec mon karting en klaxonnant comme un fou. Ensuite je prendrais un kir au café du coin. Ça va déménager quand ils vont me voir débarquer en kilt. Va falloir sortir les kleenex. 😛
      Heureux que tu ai Kiffé ! 😀 😀

      J'aime

  3. et dans toute cette épopée ,tu n’as pas eu l’occasion de chanter sous un kiosque en karaoké à une kermesse ?????
    j’ai aimé cette écriture , comme quoi le K est aisé à placer , en tout cas , tu as bien réussi l’exercice !

    J'aime

  4. La jouvencelle effarouchée que je suis voudrait bien en savoir un peu plus sur « Andromaque au galop » ! Ouf! Il m’ a fallu du temps pour oser poser la question ….Mais, en ce soir de Noël, le Guewurstraminer aidant , les barrières tombent …………….

    J'aime

    1. 😀 😀 Mais c’est bien de le faire 😀 (poser la question bien sûr.)
      C’est pas la meilleure façon de regarder le sapin scintiller de ses mille feux mais c’est une position agréable pour partager un moment délicieux. En tout cas voici une idée d’Andromaque et Bonnes Fêtes. 😀 😀

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s