Les histoires de Bises

Noircir la page, quoi de plus facile pour cette nana un peu givrée ! Son imagination fonctionnait à plein régime comme une pile trop chargée jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. Elle couchait les mots sans vergogne fière de son autarcie intellectuelle.

Sous son air espiègle de jeune fille provinciale qu’elle n’était plus depuis dix ans, elle relatait de son accent parisien ses expériences de commerciale spécialisée dans la démonstration d’articles très féminins. Hétéroclites disait-elle, sans jeu de mots !  

Les Toy-stories qu’elle animait au sous sol du bar de la Licorne dans une intimité toute féminine où le petit canard jaune remplaçait la carte du Tendre, où le déshabillé vaporeux remisait le jean au rang de vêtement de travail, où l’aphrodisiaque se vendait comme un bonbon acidulé pour enflammer l’ivresse des sens ; elle régnait avec tendresse comme une prêtresse de l’amour, délivrant des certificats d’aptitude ou encourageant chacune à poursuivre l’apprentissage d’elle-même.

Pendant que les mécréants se réunissaient en meute, pour regarder les matchs de rugby et conter sans compter les catastrophes de l’équipe nationale. Alors que les pizzas jonchaient les moquettes et que les canettes de bière percées remplissaient les poubelles, les prières à Coubertin volaient en rafales désespérées tandis que les ventres gonflés au gluten gargouillaient de dépit.

Elle, la parisienne persuadait, ses néophytes, de transgresser l’interdit.

Les convaincre, ces damnées, d’écouter leur corps bruire sous la douche et de partir à la découverte du possible avec audace était sa plus grande bataille.

C’est ainsi, en bon coach, que la parisienne d’adoption occupait ses soirées à remplir  ses carnets de commandes.

Voulez-vous son adresse ? Bises tel est son nom, est une maîtresse experte.

Les mots qu’il fallait placer : Mécréant – certificat – douche – bises – givré – gluten – adresse – rafale – tendresse – excuse – bruire – catastrophe – autarcie – perce – vaporeux – rugby – découverte – ivresse – possible – carte – intimité – espiègle – pile – prière – page – licorne – aphrodisiaque

Voici la grande prêtresse de  :

Publicités

26 réflexions au sujet de « Les histoires de Bises »

  1. Ben dis donc, tu connais de bien étranges endroits. 😉 Je crains cependant que certains pleins de gluten ne se méprennent sur les Toy-stories. 😉 C’est une étonnante promenade qui ne s’oubliera pas de sitôt. 🙂

    J'aime

    1. Nanmého, ça veut dire quoi, ce commentaire ? 😆
      (pardon, pardon, je suis dans un drôle d’état ces derniers jours, on a dû me filer des stupéfiantes drogues à l’insu de mon plein gré) (je suis désolée pour l’ineptie de mes propos)

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s