Jeudi citation avec Hitonari Tsuji

Je ne voulais pas renoncer à ces moments avec elle. Quitter mon appartement avec elle pour me rendre au travail était un de mes petits bonheurs quotidiens. Nous prenions le petit déjeuner ensemble, puis, après nous être préparés chacun de notre côté, nous sortions en même temps. Nous parcourions côte à côte les quelques centaines de mètres qui séparaient mon studio de la gare. C’était notre routine quotidienne. Dans ces moments-là, une joie légère me transportait, comme s’il s’agissait là d’une répétition de la vie conjugale. Ces dix minutes passées avec elle chaque matin pour marcher jusqu’à la gare étaient les plus précieuses de ma journée, même si nous n’échangions pas un mot.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Jeudi citation avec Hitonari Tsuji »

    1. Oui c’est une vraie passion le Japon. Si une manne financière se présentait je crois que j’irais faire un petit voyage là-bas. En tout cas, les auteurs du Soleil Levant m’étonnent. Le meilleur livre de Tsuji est : “Le bouddha blanc”

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s