Réponse à volonté (les plumes épistolaires)

En réponse à Valérie K qui elle-même répondait à Asphodèle 

Volonté !

Mon Dieu, comme j’ai ri à lire ce que tu prétends !  La chair est faible tu sais et je suis sournoise. Je m’insinue comme personne.

Volonté, Volonté, Que diable ! Même toi tu es incapable de me repousser, je suis bien plus forte que toi. Je rigole de voir Tes vaines tentatives pour me quitter, me balayer, mais c’est impossible ou presque, tu es trop faible.

Traîtreusement l’humain est à ma merci. Imagine seulement l’état de ses poumons après quelques temps passés à m’aspirer, à me sucer le filtre. Hormis ses dents qui jaunissent ou se déchaussent et que j’entartre à souhait, pense à l’état de ses cordes vocales gainées de crasse que je dépose au fur et à mesure de ses aspirations, et qui rendent sa voix si rauque et si plaisante.

J’en vois qui se tordent de douleur au bout d’une journée de sevrage. Ils me fixent au travers de la vitrine, indécis, m’insultant alors que je ricane. Je sais qui viendra se jeter dans mes bras, qui m’implorera les larmes aux yeux alors que son corps tremblant me réclame déjà.

Le Manque mon amie, est mon alliée la plus précieuse.

Ton soldat sport m’a fait éclater de rire. Reprendre une activité sportive après m’avoir été fidèle, quelle gageure ! Peu s’y coltineront, avouons-le ! Les poumons plein de cette fumée malodorante et épaisse l’apprentie crachera, s’essoufflera et vomira ses tripes. Ses kilos sournoisement accrochés au ventre, aux hanches, ou en d’autres endroits que la morale m’interdit de citer ici, freineront ses élans et annihileront tout espoir trop facilement, bien trop facilement.

Volonté tu as perdu d’avance ! J’aime le combat mais je suis imbattable, tu le sais.

Je suis là à le guetter, le rebelle, plaçant une embûche sur son chemin, laissant trainer une cigarette ici ou là ou le mettant en présence d’une beauté irrésistible qui le fera craquer sans peine. Nul n’est de bois, souviens-t-en !

Et puis mon amie, un autre allié aussi perfide que moi, j’ai nommé l’alcool est d’un renfort inestimable.

Mon sujet par désœuvrement et parce que son cerveau ne répondra plus, se jettera dans une mélancolie pernicieuse qui inévitablement le fera glisser vers l alcool. Cette déprime carabinée qu’il soignera à coups d’antidépresseurs associés à quelques verres verra sa rechute imminente.

Je suis la plus forte, Volonté, tu ne peux rien contre moi. 

À ta décharge, si tu veux ruiner mon œuvre, montre à ton protégé les dégâts que je peux faire. Parle-lui de sa gorge, de ses cordes vocales, de ses poumons. Montre-lui les ravages que je fais dans son corps ou rien ne me résiste. Exhibe-lui ces cancers qui le feront mourir à petit feu dans des souffrances innommables, mais sache qu’il sera difficile à convaincre mon addict compagnon. Il m’appartient !

Accepte mes excuses pour ce combat déloyal, Volonté ta faiblesse est navrante et ton armée bien inutile.

                                                                                                                                                                                  Cigarette 

Publicités

10 réflexions au sujet de « Réponse à volonté (les plumes épistolaires) »

  1. Sans vouloir faire de pronostics, la cigarette a fait TRÈS fort et effectivement la volonté a l air bien faible à côté 🙂 mais il n y a pas une volonté mais plusieurs, alors je garde espoir que la volonté l emporte sur la cigarette 🙂

    J'aime

    1. S’il y a plusieurs volontés il y a aussi plusieurs cigarettes..:D 😀 J’ai tapé très fort comme un ex-fumeur qui a arrêté de fumer par hasard 😛 😛
      Soit j’espère aussi que la volonté sera la plus forte, qui sait ?

      J'aime

    1. 😀 😀 Ce que j’insinuais était juste que l’alcool n’est qu’un compagnon de vice (cigarette) et que l’antidépresseur à parfois l’effet pour lequel on ne l’attend pas (arrêt du tabac).
      J’ai rien contre les 3 😀 😀 et abuse de ce que je veux, 😀 mais tu ne le sauras pas. 😛

      J'aime

  2. Mais je ne demande PAS à savoir 🙄 Hé hé, tu es un grand garçon (je crois bien) 😀 Quand on est sous Ch***ix, je peux t’assurer que l’on n’a pas du tout envie de boire ! pas même de fumer d’ailleurs, c’est à l’arrêt que l’envie reprend et ce n’est plus du « manque », je ne sais pas comment l’appeler en fait ! Une vieille habitude dont on ne se défait plus, ?

    J'aime

    1. Comme toutes les vieilles habitudes 😛 …J’ai usé d’une saloperie d’antidépresseur pour arrêter de fumer dont je ne me rappelle pas le nom outre le fait de m’empêcher de dormir je crois que j’aurais tuer quelqu’un sous l’emprise de ce truc infernal.
      J’ai arrêté de fumer, je ne sais comment, sans avoir besoin de volonté, une chance !

      J'aime

  3. oui arrêter est très dur… mais quand même tu sur-estimes la cigarette et sous estimes la volonté et le bien être que procure l’arrêt du tabac. Reprendre la clope, JAMAIS…. après 20 ans d’assouvissement et de dégâts physiques irréversibles… JAMAIS plus elle ne m’aura ! Hum cette lettre vaut bien une réponse…… :=)

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s