1Q84 de Haruki Murakami

1Q84 Livre 1 Avril-Juin

 

J’ai reçu ce livre de PriceMinister dans le cadre de la Rentrée littéraire avec pour contrepartie d’en faire un billet.

1Q84 est un clin d’œil à Georges Orwell et son monde totalitaire mené par Big Brother. Kiu en Japonais veut dire 9, on s’en serait douté. Haruki Murakami crée un monde parallèle avec deux lunes, régenté par un Leader lui-même receiver des Little People, des créatures qu’on ne voit jamais. Dans ce monde certains peuvent entrer sans ne jamais pouvoir en ressortir, le Leader viole des fillettes en sacrifice, ou plutôt…

1Q84 est aussi l’histoire d’Aomamé la fille, et de Tengo, le garçon, tous les deux vivants avec un pacte d’amour qu’ils n’ont jamais franchi.

Leur seul point commun est d’avoir été à l’école ensemble lorsqu’ils avaient 10 ans, de s’être tenus la main parce qu’ils partageaient une galère identique celle d’entrer chez les gens chaque dimanche, avec pour raison des uns d’être Témoins de Jéhovah et, de l’autre, de collecter la taxe sur l’audiovisuelle, chacun profitant du moment où les gens sont chez eux.

Vingt ans plus tard, Aomame est coatch sportif, elle connait chaque muscle du corps humain et sait comment l’étirer, le soulager mais aussi comment ôter la vie en douceur. Sa réputation de coatch la met en rapport avec une femme d’affaires en retraite, qui consacre son énergie et son argent à aider les femmes battues. Cette femme utilise les connaissances et le savoir-faire d’Aomame, pour supprimer les maris impunis. Aomane est donc une tueuse professionnelle. Son destin est tracé sans qu’elle le sache. Aomane entre dans ce monde aux deux lunes, dans l’année 1Q84.

Vingt ans plus tard, Tengo est professeur de mathématiques dans une classe préparatoire mais sa passion est l’écriture. Il écrit des articles pour un éditeur peu scrupuleux qui lui demande de réécrire La chrysalide de l’air un roman écrit par Fukaéri une jeune fille de 17 ans, jolie, fascinante et peu expressive.

Tengo réécrit l’ouvrage qui devient un best-seller. Ce livre raconte la vie de Fukaéri, violentée par le Leader, dans ce monde parallèle, Fukuéri lui raconte son histoire et Tengo à son tour découvre la chrysalide de l’air…

 Haruki Murakami nous ballade dans une histoire ou s’entremêle l’amour, le sexe, la cruauté, faisant fi de tout principe. L’écriture est fidèle à l’ordinaire, poétique, envoutante et ensorcelante. Il ménage le suspense pour nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page. Après Kafka sur le rivage le conte philosophique continue et la question devient : Comment passe-t-on d’un monde réel à un monde imaginaire ?

Inutile de préciser que ce Livre 1 à entraîné la lecture du Livre 2 et que ces onze cents pages se lisent d’une traite, sans réfléchir en perdant toute notion de temps.

Pénétrer dans 1Q84 c’est entrer dans l’univers d’un conteur hors norme.

Vous pouvez vous procurer 1Q84 chez PriceMinister

Publicités

5 réflexions au sujet de « 1Q84 de Haruki Murakami »

  1. On sent le passionné de Murakami ! J’ai vraiment envie de le lire mais au vu de l’addiction qu’il provoque et donc du manque qui s’ensuit, j’attendrai que les trois volumes soient sortis, hé hé ! 😉 Billet qui fait envie, miaaam ! 🙂

    J'aime

  2. Oh merci ! Bien sûr Murakami est un de mes auteurs préférés de la décennie. Se plonger dans ces livres-ci est comme de s’installer sur un tapis volant et de se laisser porter par les vents. D’attendre les surprises ou les déceptions qui, à coups sûrs, viendront donner de l’ampleur à une histoire particulière. Te donner l’envie de lire ce livre oh oh ! 😛

    J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s