Vacances à la campagne

coq avoinerayonnementsirènedentelleinscriptionarbreentrelacerécheveauponeycivilisationzirekaléidoscope 

Le défi d’ http://www.oliviabillington.com/

Les enfants avaient envie de passer des vacances loin de la civilisation, en pleine campagne dans un endroit où ils ne verraient que des poules ou des coqs en lieu et place des voitures ou des camions tonitruants. Cette aspiration soudaine au dépaysement m’avait de prime abord fort étonnée, mais je la comprenais et surtout ne la discutais pas.

J’étais très content de cette initiative, mais n’abondais pas dans leur sens simplement parce qu’ils avaient décidé, c’était un jeu.

– Mais vous savez bien que j’aime regarder les filles sur la plage l’été ! Opposai-je comme pour me défendre.

– Oui papa on sait ça, mais pour une fois tu t’en passeras et puis t’as plus l’âge de faire ça ! Avec mon frère on aspire au repos. Tu sais qu’on a bûché toute l’année pour préparer nos examens.

– D’autant plus que, renchérit Vincent entourant les épaules de sa sœur, puisqu’elle vient d’avoir son permis ça serait bien que tu lui prêtes la voiture pour qu’elle se fasse la main tranquillement.

– Ben voilà ! Et moi je n’aurais plus qu’à aller cueillir les coquelicots dans les champs d’avoine pendant ce temps !

– Fais pas ta colère mon petit papa chéri, dit Chloé, taquine, en venant s’asseoir sur mes genoux comme lorsqu’elle était petite. Pour une fois tu n’auras pas d’inscription à faire au Club Mickey, c’est génial, non ?

L’idée de partir à la campagne ne me déplaisait pas. Il me suffira de remplacer le sable par un arbre pour faire la sieste  et rien ne m’empêchera de rêver à toutes les sirènes que je ne verrai pas.

Oui décidemment cette idée me convenait ! Le film de mes jours de repos se déroulait devant mes yeux comme dans un kaléidoscope, le vert de la nature, le jaune du soleil, le bleu du ciel et bien d’autres couleurs entrelacées dans un rayonnement qui me convenait bien.

– D’accord, on partira à la campagne. Ce sera l’occasion pour moi de monter à cheval, je vais chercher un endroit pas loin d’un centre équestre. Et toi tu pourras faire du poney aussi…

– Bien sûr ! coupa aussitôt Chloé et puis le soir on ira à la fête foraine et je ferais des tours de manège. Papa, je te rappelle que j’ai eu 18 ans et si tu ouvres les yeux tu t’apercevras que je mesure environ 1,70 mètre.

En voilà une manière de me remettre à ma place, le temps avait passé ; dix ans qu’avec leur mère on avait divorcé, dix ans qu’une semaine sur deux ils venaient tous les deux à la maison. Eh oui ils grandissaient même s’il ne m’était pas facile de l’admettre, sans doute parce que je ne me résignais pas à voir les années défiler pour moi !

– Hey, tu ne fais pas dans la dentelle, tu me remets en face de la réalité.

Vincent était sorti du salon, il n’avait pas l’habitude de discuter pendant des heures. Il était sûrement devant son ordinateur, le casque sur les oreilles, et manette de jeux à mains à batailler contre d’autres internautes aux quatre coins du monde. J’aimais mieux ça, sa mère et moi avions été confrontés à un écheveau de situations que coudes à coudes nous avions pu régler et tout était rentré dans l’ordre, maintenant.

Les rayons du soleil mettaient une touche sympathique dans la pièce, le vieil or des fauteuils et le vaisselier patiné de ma grand-mère s’accrochait à la lumière. Chloé s’en alla dans sa chambre. J’attrapais mes mots croisés, il ne manquait qu’une lettre à un mot de quatre lettres dont la définition disait : horreur, dégoût. Je séchais lamentablement, la chose se présentait ainsi : Z – R E. Heureusement les voyelles n’étaient pas nombreuses mais ce nom m’était inconnu.

Je priai Chloé de venir me rejoindre avec son notebook pour interroger Google.

– J’arrive, s’époumona-t-elle.

En l’attendant je pensais subrepticement à nos prochaines vacances à la campagne et l’idée faisait son petit bonhomme de chemin.

– Tape : zare, zere, zire, zore, zure sur le moteur de recherche,  je cherche un synonyme d’horreur, demandai-je.

– Zire, s’excama-t-elle.

– Merci princesse. Et j’ajoutais : ça me plait d’aller à la campagne avec vous deux.

Publicités

20 réflexions au sujet de « Vacances à la campagne »

  1. Bonsoir
    Le thème de la campagne est de mise, sous cette forme ça parle beaucoup…
    Beau texte… oui le temsp passe et on les vois toujours petits…
    Bonne fin de soirée
    @mitié

    J'aime

  2. Bonjour !Texte très fluide et nostalgique et optimiste ! Ca fait plaisir…Zire ne m’a pas posé problème, ma grand-mère l’employait souvent pour nous traiter de « zirous » quand on se tachait !!^^

    J'aime

    1. Oui je l’ai lâché dans les mots croisés parce que je ne savais pas quoi en faire… n’en n’ayant jamais entendu parler, je l’ai posé comme un boulet dont on se débarrasse 😛
      Merci du commentaire.

      J'aime

    2. Oui je l’ai lâché dans les mots croisés parce que je ne savais pas quoi en faire… n’en n’ayant jamais entendu parler, je l’ai posé comme un boulet dont on se débarrasse
      Merci du commentaire. 🙂

      J'aime

  3. Très différent de ce que tu as l’habitude d’écrire… ;-), mais très rafraîchissant, je t’assure, faisant naître un sourire, ici et là, tout au long de la lecture, en songeant à notre propre réalité de parent. 🙂

    Faudra me dire comment tu arrives à obtenir autant de coms. LOL Ù:-)

    J'aime

  4. Bonsoir Jean-Charles ! J’aime beaucoup ta façon d’utiliser « zire » et « sirène ». Le texte est extrêmement limpide et plaisant à lire ! Je ne manquerai pas de venir faire un tout de temps à autres … 😉

    J'aime

    1. La porte est grande ouverte et ce sera n plaisir pour moi. 🙂
      Zire était un problème quand cette idée m’est venue, quant à mes sirènes je pensais qu’elles auraient fait scandale 😀
      Merci du passage, du commentaire et bon dimanche.
      Jean-Charles

      J'aime

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s