Pénis d’Orteil de Rieko Matsuura

Quatrième de couverture 

Remarquable par son hypertrophie prenant naissance à la première phalange, l’orteil avait pris très exactement un galbe de champignon. Mais c’était sans doute la déformation de l’ongle la plus terrible. Là où c’était plat auparavant, bosselait à présent vers l’extrémité du champignon une espèce d’hémisphère d’environ un centimètre de diamètre luisant comme une perle. Ce livre déroutant est fondé sur l’idée excentrique d’une femme se découvrant un matin, affublée d’un pénis au gros orteil droit. Si Kazumi y voit d’abord une malédiction, que son amoureux tente d’ailleurs de trancher à la racine, elle ne tarde pas à reconsidérer son existence à la lumière de cette transformation. De découvertes en mésaventures plutôt rocambolesques, elle poursuit auprès d’amants et d’amantes qui parfois n’ont rien à lui envier, une interrogation sur la féminité et la différence qui pousse les êtres à s’unir sexuellement -avec une candeur tempérée d’une bonne dose d’ironie.

Mon avis

Je viens de terminer la lecture de ce pavé de 650 pages que parfois je n’avais pas envie de lâcher. J’ai eu l’impression de lire un essai philosophique sur la relation amoureuse, le sexe et les « difformités » physiques dont certaines personnes sont affublées.

Le texte est cru, les descriptions sont réalistes parfois choquantes ce qui donne au livre un caractère d’authenticité.

Un Sade ou plutôt une du XXème siècle pour ce livre écrit 1993 par une femme.

Certains qualifieront ce livre de pornographique mais le vocable est un peu fort, les mots sont choisis et le déroulement de l’histoire se situe dans une culture différente de la nôtre.

En bref une écriture agréable et un sujet qui sort de l’ordinaire.

L’auteure 

 Rieko Matsuura est née en 1958 au Japon.

Elle a reçu le prix Bungagukai en 1978 pour son livre Le jour des Funérailles. En 1981 elle écrit Natural Woman qui raconte les aventures homosexuelles et érotiques d’une dessinatrice de mangas. Pénis d’orteil publié en 1993 est un succès commercial qui raconte l’histoire d’une femme qui se réveille avec un pénis à la place du gros orteil. En 2007Kenshin (corps de chien) est un roman dont l’héroïne se transforme en chien pour rester avec la femme qu’elle aime.

Publicités

À vous de jouer, quelques lignes pour vous exprimer :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s